Le Club de Bruges n’a pas encore disputé son match de la 26e journée de la JPL, le terrain de Charleroi ayant été jugé impraticable. Mais les poursuivants immédiats des Blauw en Zwart ont perdu des plumes. De sorte que les tenants du titre n’ont plus besoin que d’une victoire pour déjà assurer mathématiquement leur ticket pour les Po1.
 
L’Antwerp, Anderlecht et le Standard ont perdu deux points lors de la 26e journée. Le Racing Genk est revenu bredouille de son déplacement à Ostende. Les ‘grands’ de ce championnat, Club excepté, vont incontestablement devoir cravacher pour arracher leur ticket pour les Po1. Ils devront d’autant plus aller au charbon que des équipes comme Ostende et Malines respirent une forme à les faire pâlir de jalousie. Le KVO d’Alexander Blessin qui s’est hissé dans le top 4 reste sur un 16 sur 24 en 2021 et le KV Mechelen de Wouter Vrancken, désormais 8e à 3 points du top 4, fait mieux encore avec 19 sur 24. Comparées aux bilans d’autres prétendants aux Po1, ces statistiques ont de quoi inquiéter Mauves, Rouches et surtout le Racing.
 
Genk, la chute vertigineuse
 
Fin décembre 2020, le Racing était deuxième du classement de la JPL avec 38 points. A un petit point du Club de Bruges. Depuis lors, les Limbourgeois restent sur un catastrophique 5 sur 24. La nouvelle défaite à Ostende, face à un concurrent direct pour le top 4, a de quoi inquiéter à la fois John Van den Brom et la direction de Genk. Car si l’équipe compte encore toujours dans ses rangs le meilleur buteur du championnat (Paul Onuachu), les stats tant offensives que défensives du Racing ne sont guère rassurantes. Avec 9 buts marqués en 2021 (1,12 buts marqués par match) et 15 buts encaissés (1,87 buts par match), l’équipe de Van den Brom affiche des stats d’un candidat à la … relégation. Certes, les Limbourgeois sont encore toujours dans le top 4, mais leur place est de plus en plus menacée.
 
Le jusqu’au-boutisme du Malinwa
 
Fin décembre, après la 19e journée de la JPL, le Kavé avait 20 points et occupait la 14ème place du classement avec seulement trois points de plus que la lanterne rouge de l’époque, Mouscron. Aujourd’hui, les Sang et Or malinois affichent un total de 39 points après leur formidable 19 sur 24 qu’ils ont récolté à l’arrachée. Au Beerschot, le Kavé a été mené jusqu’à la 90ème minute de jeu avant de donner un coup de rein qui lui a permis de rafler finalement les trois points. Déjà contre Waasland-Beveren et contre le Cercle, l’équipe de Vrancken avait fait récemment la décision dans les toutes dernières minutes du match. Ce qui est certain, c’est que le Malinwa fait régulièrement la différence en seconde mi-temps. 10 de leurs 13 buts inscrits en 2021 l’ont été en seconde mi-temps ! 
 
Anderlecht, l’impuissance … offensive
 
Le Sporting d’Anderlecht a signé son 12e match nul de la saison au Cercle de Bruges. Pour les Mauves, c’est déjà un quatrième 0-0. Avec un bilan de 10 sur 24 en 2021, le Sporting n’est plus dans le top 4. Mais le plus inquiétant, ce sont les stats offensives. Lors de ses 8 matches de championnat en 2021, l’équipe de Vincent Kompany n’a marqué que 6 buts. Il n’y a que le Cercle qui a fait pire en 2021 avec seulement 4 buts marqués depuis début janvier. Avec un calendrier costaud qui l’attend dans les semaines à venir (Courtrai, Standard, Malines, Zulte-Waregem, Antwerp, Club Bruges et STVV), les Anderlechtois ont intérêt à se montrer plus inspirés devant les buts adverses s’ils veulent prétendre au top 4. 
 
Maintien : rien n’est joué
 
Waasland-Beveren a gagné et le Cercle de Bruges a pris un point lors de la 26e journée. Bref, les deux derniers du classement vivent encore et reviennent respectivement à deux et à trois points de l’Excel Mouscron qui est manifestement à la recherche d’un second souffle après son 0 sur 6 (et 7 buts encaissés pour aucun marqué). Samedi, Mouscron recevra le Cercle. L’Excel a tout intérêt à prendre les trois points, car le calendrier des six dernières journées n’est pas piqué des vers pour les Hurlus avec à leur menu des matches contre le Beerschot, le Standard, Ostende, Charleroi, Antwerp et Club !
 
Buteurs : Onuachu et Henry encore et toujours
 
Même s’il évolue dans une équipe en petite forme, Paul Onuachu continue de marquer pour Genk et trône en tête du classement des buteurs avec 23 buts. En 2021, le Nigérian a inscrit 8 des 13 buts marqués par son équipe. Mais le double mètre des Limbourgeois est talonné par Thomas Henry, l’artificier d’OHL qui a signé un doublé face à Courtrai. Le Français compte désormais 19 réalisations à son actif et a marqué 6 buts en 2021. 
 
Assists : Mercier le roi de la passe
 
Xavier Mercier est l’incontestable maître à jouer de Louvain. De plus, il est le roi de la passe décisive. Ce week-end, il a ajouté un assist à son compteur qui en affiche 14. Soit un assist de plus que Raphael Holzhauser (Beerschot). 
 
Clean Sheets : quatre gardiens ont gardé le zéro derrière
 
Simon Mignolet reste en tête du classement des clean sheets avec 11 matches sans encaisser de buts. Mais quatre gardiens ont réussi lors de la 26e journée à améliorer leurs stats personnelles. Ainsi, Timon Wellenreuther, le gardien allemand du RSCA, a signé sa septième clean sheet de la saison. Une belle performance, vu qu’il n’a disputé que 16 matches en JPL. Didillon (Cercle), Jackers (Waasland-Beveren) et Bolat (Gand) sont les autres derniers remparts qui ont remis une copie parfaite cette semaine.