Liverpool s'est remis sur les bons rails après une période catastrophique en Angleterre. Les Reds ont mis fin à une série de trois défaites consécutives (en Premier League) en allant s’imposer contre Leipzig en huitième de finale aller de la Ligue des champions.

La Ligue des champions est de retour ! Mardi soir, le RB Leipzig et le FC Liverpool se sont livrés un duel sur la pelouse hongroise de la Puskas Arena à Budapest. Pourquoi si loin? Parce que l’Allemagne est actuellement interdite d'entrée pour les ressortissants du Royaume-Uni, à cause du variant britannique du coronavirus. Leipzig n’était donc pas en mesure d’accueillir le match dans sa Red Bull Arena, et la rencontre a dû être disputée en Hongrie. Les Allemands n’étaient donc pas vraiment dans des conditions de match "à domicile". 

Crise de confiance

De son côté, Liverpool arrivait à Budapest avec les jambes tremblotantes. Ces dernières semaines, les Anglais ont subi moult échecs, dans toutes les compétitions nationales. En Premier League, ils ont enchaîné trois défaites contre Brighton, Manchester City et Leicester, voyant ainsi le titre s’éloigner grandement. Les Reds ont également été éliminés fin janvier en FA Cup et sont depuis longtemps hors course pour la League Cup. Dès lors, il ne leur reste plus que la Ligue des Champions pour nourrir des espoirs de trophée cette saison.

Les hommes de Jürgen Klopp sont en pleine crise de confiance, et cela s’est vu sur le terrain mardi soir. C’est Leipzig qui a d’abord pris le match en mains: dès la 3e minute, Dani Olmo a vu sa tête heurter le poteau d’Alisson. Mais finalement, aucune équipe n’a réussi à ouvrir le score en première mi-temps. 

Des bourdes qui coûtent cher à Leipzig

Rebelotte après la pause: Leipzig est sorti des vestiaires avec l'envie de marquer, et Alisson a dû s’employer à plusieurs reprises pour garder sa cage inviolée. Mais cinq minutes ont suffi pour changer le cours du match. Par deux fois, les Allemands ont connu des absences qui se sont avérées fatales. À la 53e minute, Marcel Sabitzer a mal dosé une passe en retrait, offrant un caviar à Mohamed Salah qui a ensuite gagné son face-à-face contre le gardien de Leipzig Peter Gulacsi. Quelques instants plus tard, Nordi Mukiele, dernier défenseur, a complètement manqué son dégagement, laissant Sadio Mané partir seul vers le goal. Le Sénégalais ne s’est pas fait prier pour réaliser le break. 

Ces deux éclairs ont mis un coup sur la tête des Allemands. Seul le remplaçant Hee-Chang Hwang a failli faire renaître l’étincelle dans les arrêts de jeu, mais son tir est passé à côté du goal. Vernis, les Reds se sont fortement rapprochés de la qualification pour les quarts. Mais le match retour ne sera pas de tout repos. Frustrés, les joueurs de Leipzig auront à coeur de prendre leur revanche dans un mois. La saison dernière, le club allemand s’était hissé jusqu’en demi-finale de la Ligue des Champions. Toute élimination avant ce stade de la compétition serait une grosse déception. 

Une fois de plus… Dans le sport, tout est possible !

Suivez l'intégralité de la Ligue des Champions en direct sur les chaînes de Proximus Sports, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.