De ‘L’aigle s’est envolé’ à ‘Batman’: comment Michael Caine est devenu un acteur accompli

Ce lundi 15 février, Arte diffuse un film de 1976 avec Michael Caine dans le rôle d’un colonel allemand qui a la folle mission, en pleine Seconde Guerre mondiale, d’enlever Winston Churchill. C'est l’occasion pour Proximus Pickx de revenir sur la carrière de celui que vous connaissez dans le rôle du fidèle majordome de Batman. 

En 1943, après la libération de Mussolini, Adolf Hitler demande à l’amiral Canaris de monter une opération pour enlever Winston Churchill, le Premier ministre britannique, et de le ramener à Berlin pour entamer des négociations avec le IIIe Reich. À cause de l’audace insensée de cette opération, l’amiral est dubitatif, mais confie tout de même le projet au colonel Radl. Après avoir appris que la cible allait passer quelques jours dans un village sur la côte Est anglaise, l’"Opération Aigle" se concrétise. Le colonel Kurt Steiner (Michael Caine) est chargé de diriger cette mission quasi-suicidaire. Une quinzaine d’hommes s’infiltrent et se déguisent en parachutistes polonais. Dans le village de Sudley, ils bénéficient de l’aide de Joanna Grey, un agent secret dévoué à la cause nazie. Heureusement, le projet des allemands est découvert et les américains mettent rapidement hors d'état de nuire les ravisseurs.

Le film d’action est pimenté d’une touche d’humour, et réunit un prodigieux casting allant de Michael Caine à Donald Sutherland en passant par Robert Duvall et Donald Pleasence. La qualité de l'interprétation et l'humour de Michael Caine ne font qu'ajouter au plaisir. John Sturges est aux commandes de ce film. On lui doit notamment ‘La Grande évasion’ et ‘Les Sept mercenaires’.

Une prodigieuse carrière

Michael Caine est dans le milieu du cinéma depuis plus de cinq décennies. Il a interprété tous les types de rôles : du playboy au soldat nazi, en passant par Alfred, le fidèle majordome de Batman. En tout, il a joué dans plus de 140 films.

Même si aujourd’hui une génération entière ne l’a connue que dans des rôles d’âge mûr, Michael Caine a été remarqué au début de sa carrière grâce à son minois et son charme, dans le rôle du playboy anglais dans le classique 'Alfie, le dragueur' en 1966. Un remake a été fait en 2004 avec Jude Law. Il a également réussi à mettre son charme au service de personnage plus sombre : le gangster Jack dans 'La Loi du milieu'. Chasser les gens avec un fusil de chasse et un veston croisé sous un costard a fait de lui l’un des meilleurs méchants du cinéma moderne. Dans les années 90, il a décroché des rôles qui lui ont permis de réveiller le comique qui est en lui. Il a fait des apparitions dans des films comme ‘Noël chez les Muppets’, ‘Little Voice’ et même ‘Miss Détective’. Malgré cette panoplie de rôles, c’est son apparition dans la trilogie de Christopher Nolan sur l’homme chauve-souris qui marquera nos esprits. Après Batman, il a joué des rôles dans d’autres blockbusters de Nolan, celui de 'l’homme sage' dans ‘Inception’ et ‘Interstellar’, ou plus récemment dans ‘Tenet’.

Pour l’anecdote, son accent 'british' a tellement marqué la pop culture, que le groupe anglais Madness a rendu hommage à l’acteur avec un morceau intitulé ‘(My Name Is) Michael Caine' sorti en 1984. On entend même l’acteur prononcer la phrase "My name is Michael Caine" dans le clip.

Regardez 'L'aigle s'est envolé'  ce lundi à 20h55 sur Arte via Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez!

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top