Si l'entraîneur Marc Brys est l'architecte d'OHL, l'attaquant français Thomas Henry est également pour beaucoup dans les très bons résultats du club. Avec ses 16 buts cette saison, Henry symbolise à merveille la réussite louvaniste. Après une baisse de régime prévisible, le club est retombé à la 9e place. Henry et consorts peuvent-ils retrouver le top 4 en s’imposant contre le Standard ce samedi?
Depuis la 16e journée de Jupiler Pro League et le triplé de Thomas Henry sur la pelouse de Courtrai, les Louvanistes connaissent une moins bonne passe. Malgré les 4 buts du Français depuis le 12 décembre, le club n’a enregistré que deux victoires en championnat pour un bilan de 8 points sur 21.

Comme toutes les équipes – à l'exception peut-être du Club Bruges – connaissent des hauts et des bas cette saison, cette moins bonne série n’a pas entraîné une chute vertigineuse au classement. OHL, qui fut un temps dans le top 4, n’est en effet qu’à deux petits points de la quatrième place occupée par le Standard.

De l’intérêt étranger

Le succès des Louvanistes s'explique en partie par la réussite de son meilleur buteur. Avec déjà 16 buts cette saison, Thomas Henry a suscité pas mal d’intérêt lors du mercato d'hiver. Le staff et les supporters du club promu peuvent souffler: leur machine à buts restera bien à Den Dreef pour encore quelques mois au moins.

Le Celta Vigo et surtout le Besiktas auraient aimé s’attacher les services du Français de 26 ans. Le club d'Istanbul a d’ailleurs fait une offre à OHL, qui l’a immédiatement refusée. Il faut dire que le buteur est toujours lié à son club actuel jusqu'en 2023 et que Marc Brys ne peut pas se permettre de le laisser filer s’il vise encore une place dans les quatre premiers.

Éclosion tardive

Si l'attaquant est actuellement au sommet de sa carrière, il s’est révélé assez tardivement. Le natif d'Argenteuil a débuté sa carrière dans les séries inférieures françaises, à l'AS Beauvais Oise puis l'EFC Fréjus Saint-Raphaël. En 2015, à l'âge de 20 ans, il décroche un transfert au FC Nantes, où il ne parvient pas à s'imposer. Après seulement deux matchs en équipe première, il rejoint le FC Chambly, pensionnaire de troisième division avec lequel il atteint notamment les demi-finales de la Coupe de France.

Mais à Chambly aussi, Henry peine à faire trembler les filets de manière régulière. En 47 matchs de championnat, il score seulement 8 fois. À l'été 2018, l'attaquant atterrit en Belgique et rejoint Tubize, alors en deuxième division. A 24 ans, il s’épanouit enfin: après 16 rencontres, il marque à 11 reprises. Ses excellentes performances ne passent pas inaperçues et quelques mois plus tard, il signe un contrat avec l'ambitieux Oud-Heverlee Louvain, à l’époque bon dernier de 1B.

A Louvain, Henry fait à nouveau parler sons sens du but et, au cours de la saison 2019-2020, il joue un rôle prépondérant dans la promotion du club au sein de l’élite grâce à ses 15 buts en championnat, qui feront de lui le meilleur buteur de la compétition.
 
Avec 33 buts et 9 passes décisives en 54 matchs pour OHL, Henry est le atout numéro un de Brys. Le Français peut-il mener son équipe à la victoire contre le Standard et éjecter les troupes de Mbaye Leye du top 4?

Suivez le duel entre le Standard et OHL et ce samedi 6 février dès 20h45 sur Eleven Pro League 1, disponible dans le forfait All Sports de Proximus Pickx

Une fois de plus… Dans le sport, tout est possible !

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.