En 2018, le Super Bowl mettait aux prises les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et les Aigles de Philadelphie. Dans le froid glacial du nord des États-Unis, les deux équipes se sont affrontées dans un match extrêmement serré qui restera dans l'histoire.

Le dimanche 4 février 2018 donna lieu à l'une des finales du Super Bowl les plus froides de l'histoire. Le dernier match en date à ce stade entre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et les Aigles de Philadelphie s'est tenu pour la deuxième fois à Minneapolis, une ville située dans le nord de l'État du Minnesota, à quelques centaines de kilomètres de la frontière canadienne. Il faisait un froid glacial ce jour-là : les mesures officielles montrent qu'il ne faisait pas plus de -16 degrés Celsius.

Un match passionnant

Le fameux show prévu à la mi-temps a déçu de nombreux Américains cette année-là, mais le match leur a offert une sacrée dose d'émotions. Les Aigles de Philadelphie pouvaient gagner le Super Bowl pour la première fois s'ils parvenaient à battre le champion en titre, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Les Patriots étaient en finale pour la seizième fois et le joueur phare, Tom Brady, voulait gagner le Super Bowl pour la septième fois.

Les Aigles, cependant, n'ont pas été impressionnés par le palmarès de leur adversaire. Comme piqués par des guêpes, les Aigles ont immédiatement pris le contrôle du jeu. Ils ont mené par pas moins de douze points dans les deux premiers quarts et les Patriots n'ont pas pu suivre. Le quarterback des Patriots, le légendaire Tom Brady, en avait assez vu, et décida de prendre son équipe à bras le corps. Grâce à de sublimes passes, les Patriots sont revenus à trois points des Aigles à la moitié du match.

Les Aigles volent le show

Cette remontée n'a pas duré longtemps. Après le spectacle de la mi-temps et le concert de Justin Timberlake, les Aigles ont repris le dessus. Si Tom Brady avait réussi à pousser son équipe jusque-là, il n'est pas parvenu à reprendre la main en toute fin de match, perdant le ballon lors d'une phase offensive décisive. Les Aigles ont ainsi pu prolonger leur avance et terminer sur un 41-33, et remporter le Super Bowl pour la première fois de leur histoire.

Les supporters des deux équipes s'accordent pour dire que le jeu avait certes des hauts et des bas, mais était d'une grande intensité. Après tout, le score n'est certes pas le plus impressionnant de l'histoire, mais les équipes ont progressé de plus de 1100 yards au total durant le match, pulvérisant le record du Super Bowl qui était de 929.

Une fois de plus… Dans le sport, tout est possible !