Championnat tout à fait fou, mais finalement assez classique avec le Club, Genk, l’Antwerp, Anderlecht et le Standard qui se nichent dans le top 5. La lutte pour le maintien est par ailleurs tout aussi débridée. Avec des retournements de situation et des rebondissements incessants.
 
27 buts ont été marqués le week-end dernier lors de la 21ème journée de la JPL. Ce qui donne une belle moyenne de 3 buts par rencontre. Pourtant, pas moins de 6 gardiens ont signé une clean sheet. La surprise, c’est sans doute que Simon Mignolet (Club Bruges) ne fait pas partie de ces six derniers remparts infranchissables. Le Diable Rouge a été troué à deux reprises par les attaquants de Genk. Mais il n’en aura sans doute cure, puisque son équipe a gagné (3-2) et met désormais Genk, le deuxième, à 12 points. Au classement des clean sheets, Mignolet (10 clean sheets) devance encore toujours Arnaud Bodart (7 clean sheets). Le jeune numéro 1 de Sclessin a pris lui aussi deux buts ce week-end contre Charleroi.
 
Football à 15
 
Ce championnat est fou, écrivons-nous. Tout reste encore possible (sauf sans doute pour le titre où l’affaire semble désormais entendue). Ainsi, entre le Club et le Sporting d’Anderlecht, le cinquième classé, il y a 15 points d’écart, soit autant de points qu’entre les Mauves Bruxellois et … Waasland-Beveren, la lanterne rouge. 
 
Une 21ème journée pour une passe de trois
 
La JPL a tourné cette semaine à raison de trois matches en huit jours. Une intensité qui a fait quelques heureux gagnants. Le Club de Bruges et le Standard ont raflé le maximum des points possibles (9). Dans le chef des Rouches, depuis que Mbaye Leye a repris l’équipe, on peut même afficher un 12 sur 12 qui a ramené l’équipe comme en deux coups de cuiller à pot dans le top 4. Qui l’aurait cru début janvier ? Mais l’autre grand vainqueur de cette récente passe de trois, c’est l’Excel Mouscron. Les Hurlus viennent en effet de signer un 7 sur 9 qui les hisse à la 16ème place du classement, une place synonyme pour l’instant de maintien.
 
Les perdants
 
Finalement, il y a quatre grands perdants cette semaine. Ce sont Charleroi et Courtrai, deux outsiders pour le top 4 qui restent sur un 0 sur 9 assez catastrophique, ainsi que Genk (1 sur 9) et Waasland-Beveren (2 sur 9) qui font du surplace alors que leurs concurrents respectifs ont pris des points.
  
Les buteurs
 
Au classement des buteurs, Paul Onuachu (KRC Genk) n’a pas réussi à secouer les filets adverses. Le Nigérian a loupé une grosse occasion au Jan Breydel et voit ainsi son compteur buts scotché sur la barre des 20 buts. Mais ni Thomas Henry (OHL), ni Yuma Suzuki (STVV), ses deux poursuivants au classement des buteurs, ne sont parvenus à planter le moindre but et donc à revenir sur lui.
 
Fair play 
 
28 cartes jaunes et deux cartes rouges (dont une double jaune) représentent une stat d’un relatif fair-play. La palme du fair-play revenant à la rencontre Zulte-Waregem - Beerschot (0-3), puisque monsieur Christof Dierick n’a sorti à aucun moment du duel le moindre bristol.