Le circuit BLAST Premier 2020 touchait ce week-end à sa fin en proposant un tournoi au cash-prize impressionnant de 1 000 000 $. Revenons ensemble sur cet évènement, qui après nous avoir amené surprises et déceptions, a vu Na-Vi s’imposer en grand champion du circuit face aux Danois d’Astralis.

 

Le premier tournoi majeur de l’année nous a révélé ce week-end toutes ses surprises. Sur les 8 équipes engagées, seulement 3 sont vraiment sorties du lot. Sans étonnement, celles-ci sont Astralis, Na’Vi et Vitality, les 3 meilleures équipes au classement HLTV 2020. Mais reprenons les choses dans l’ordre et revenons sur le début de cette compétition haute en couleurs.

© HLTV

Le premier round nous a démontré une domination logique des meilleures équipes. Astralis, G2 Esports et Vitality réussissent à se débarrasser de leurs adversaires du jour de manière assez convaincante. Seuls les russophones de Na’Vi échouent lors de ce premier tour face à Team Liquid. L’équipe numéro 2 du top 10 HLTV n’a plus d’autre choix que de remonter tout le lower-bracket pour espérer gagner.

 

La belle histoire de Na’Vi

Comme nous venons de le dire, Na’Vi n’avait d’autre choix que de remonter tout le lower-bracket pour espérer se rapprocher des 1.000.000$ de cash-prize.

Alors que Vitality et Astralis, les deux équipes favorites de l’upper-bracket avancent toujours plus vers la finale, Na’Vi se débarrasse de Complexity, G2 Esports et même Team Liquid. Ces derniers les avaient pourtant mis en déroute sur ce premier round. La machine Na’Vi est lancée et on ne l’arrête plus.

Prochain test pour la super-team russophone : Team Vitality. En effet, l’équipe française défaite en finale du upper-bracket par Astralis se retrouve en seconde chance face à Natus Vincere. Les pronostics s’emballent et penchent assez largement pour Team Vitality. Mais le sort va en décider autrement pour les francophones. Dominés sur Nuke, les français s’inclinent 19-17 sur la carte mais se ressaisissent en imposant un rythme plus compliqué pour Na’Vi sur Overpass, leur carte de choix : 16-12. La dernière carte est Dust 2, où le skill individuel est en grande partie décisionnaire de la victoire. Or, sur ce match, Na’Vi est en forme et compte bien le faire savoir. C’est sur un 16-10 que se conclut la carte en faveur de l’équipe russe qui se propulse ainsi en finale face à l’éternel monstre Danois : Astralis.

Les deux matchs s’enchaînent dans un intervalle assez restreint, laissant penser que Na’Vi sera fatigué et ne pourra sûrement pas tenir deux Bo3 d’affilée.

Nuke est choisie en premier par s1mple et ses coéquipiers. Et dès les premiers rounds on comprend on aura affaire à des Na’Vi loins d’être fatigués, malgré l’horaire chargé. Enchaînant rounds rapides et rounds mesurés, Astralis rentre difficilement dans le match. Comme laissés sur le bord de la route, l’équipe numéro 1 du top HLTV 2020 n’inscrit que 7 rounds en défense, un résultat loin d’être digne de la meilleure équipe du monde. Les Danois sont acculés et Na’Vi n’a plus qu’à les cueillir pour conclure 16-10. Le match que tout le monde pensait partir en faveur d’Astralis sur un 2-0 sec, se transforme bien vite en une démonstration des russes.

La deuxième carté, choisir par les Astralis, est Inferno ! Pour beaucoup, cette dernière peut sonner comme le début de la remontée des Danois. Pourtant c’est le même scénario qui se déroule sous les yeux des spectateurs. Na’Vi prend à bras le corps le premier side de défense et en profite pour inscrire 10 rounds, laissant Astralis sans voix. Les Danois suffoquent et subissent rounds après rounds n’inscrivant même plus de rounds en défense.

Natus Vincere conclut ce tournoi sur un score sans appel face à leur rival du jour : 16-5 sur Inferno.
Montrant leur efficacité dans les moments les plus importants, les Na’Vi s’imposent logiquement face aux défaillances adverses et grâce à leur haut niveau de jeu. Ils remportent au passage 600.000$ du cash-prize total et le premier évènement international de 2021, de quoi bien démarrer la saison.

Mais la scène pro CSGO reste tout de même compliquée à dominer, alors attendons de voir les prochains tournois pour savoir si la tendance continue vers une “ère Natus Vincere”.
D’ici-là nous nous retrouverons bientôt sur Pickx.be pour les prochains évènements CSGO de 2021.

Copyright visuel : Natus Vincere