Elijah Wood a 40 ans: comment l'acteur tente de se débarrasser de l'image de Frodon

Elijah Wood souffle ses 40 bougies aujourd'hui. Dix-huit ans après le dernier film 'Le Seigneur des Anneaux', le nom de l'acteur américain reste toujours lié à ces trois classiques, bien qu'il ait joué dans de nombreux autres films depuis lors. Wood doit sa carrière cinématographique au personnage de Frodon, mais des générations ont néanmoins grandi en l'associant à d'autres rôles qui ne ressemblent en rien au courageux Hobbit qu'il a joué il y a près de deux décennies.

Une jeunesse prometteuse

Avant son rôle emblématique de Frodon, Wood était déjà une valeur sûre. Il a joué dans des publicités locales dans sa petite enfance avant de déménager avec sa famille de l'Iowa à Los Angeles en 1988. Là, il a obtenu un rôle dans le clip vidéo 'Forever Your Girl' de Paula Abdul, réalisé par David Fincher (le réalisateur de 'Se7en', 'Fight Club' et 'The Social Network'). Peu de temps après, en 1989, Wood est déjà apparu comme un petit garçon dans 'Retour vers le futur II'.

C'est son rôle de fils d'Aidan Quinn dans le film de Barry Levinson 'Avalon' (1990) qui a mis Wood sous les projecteurs. Ce film a reçu de très bonnes critiques dans le monde entier et a été nominé pour quatre Oscars. Un an plus tard, à l'âge de dix ans, Wood a obtenu son premier rôle principal dans le film 'Paradise', dans lequel il incarne un garçon qui rassemble un couple séparé. Il était sur le plateau du film avec Richard Gere et Andy Garcia. Son jeu a été acclamé, ce qui l'a aidé à se hisser dans l'industrie cinématographique. En 1992, il a joué aux côtés de Mel Gibson et Jamie Lee Curtis dans 'Forever Young' et aux côtés de Joseph Mazzello dans 'Le Rêve de Bobby'.

Un an plus tard, il a partagé la vedette avec Macaulay Culkin dans 'Le Bon Fils' et la même année, il a eu le rôle principal dans 'Les Aventures d'Huckleberry Finn'. En 1994, il a joué dans 'The War' avec Kevin Costner. Il a enchaîné avec un rôle dans le clip vidéo de 'Ridiculous Thoughts' de The Cranberries. 'Deep Impact' et 'The Faculty',  deux films de 1998, ont joué un rôle crucial dans l'évolution de Wood, d'enfant star à jeune acteur.

 

Glorieuses années

Au tournant du nouveau millénaire, l'étoile Wood allait décoller rapidement. Frodon Sacquet, le porteur de l'anneau, était la vedette de la trilogie populaire 'Le Seigneur des anneaux', dirigée par Peter Jackson. La trilogie a remporté pas moins de 17 Oscars et est considérée dans le monde entier comme l'une des meilleures séries de films de tous les temps.

La carrière cinématographique de Wood a pris de l'ampleur après cela. Il a dû choisir les rôles. Cependant, il aime les défis et n'a pas sélectionné les missions les plus faciles: peu de temps après le dernier film du 'Seigneurs des Anneaux', il a choisi un rôle de premier plan dans 'Hooligans' (2005), dans lequel il incarnait un étudiant en journalisme qui fait partie d'un groupe de hooligans du football. Le rôle a montré une facette très différente des talents d'acteur de Wood, dévoilant sa polyvalence.

Pourtant, le rôle de star de Frodon continue de le hanter. "J'ai accepté il y a longtemps que Frodon ferait partie de ma vie pour toujours", a déclaré Wood à The Independent en 2013. "J'essaie de travailler sur des personnages complètement différents depuis longtemps. Mais en ce qui concerne la perception, je pense que beaucoup de gens me considèrent toujours principalement comme ce personnage."

 

Nouvelle image

Et encore. Grâce à de solides performances d'acteur dans une grande variété de films et de séries, il a réussi à construire une nouvelle image pour au moins une partie du public. Il se lance dans les projets les plus divers, du film d'horreur 'Maniac' (2012) aux thrillers comme 'Open Windows' (2014) et 'La Classe' (2016) à 'Come to Daddy' (2019) et 'Wilfred' (2011-2014), une série télévisée sur un ex-avocat déprimé (Wood) qui voit le chien de la voisine comme un homme déguisé en costume de chien. Tout le monde ne voit qu'un chien normal. Les deux développent alors une étroite amitié.

En 2006, Wood a donné sa voix au manchot empereur Mumble, le maître de la claquette, dans le film d'animation 'Happy Feet'. Même chose cinq ans plus tard dans 'Happy Feet 2'. En 2012, il joue à nouveau le rôle de Frodon pour une scène du prologue 'Le Hobbit: un voyage inattendu'.

Dans 'Grand Piano' (2013), il incarne le pianiste Tom Selznick, qui souffre du trac et prend donc une pause professionnelle. Cinq ans plus tard, il est invité à interpréter une pièce injouable en l'honneur de son professeur. Il accepte, mais juste avant la représentation, il apprend que s'il ne joue pas parfaitement la pièce, lui et sa femme mourront.

Malgré des efforts frénétiques pour s'imposer en tant qu'acteur au-delà de Frodon, la plupart du public continue d'associer Elijah Wood à son rôle le plus mémorable de porteur de l'anneau. Justifié ou non, a vous de juger!

 

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top