Le Sporting de Charleroi est englué depuis quelques semaines dans une spirale négative. Le déplacement au Standard de Liège, ce dimanche à 18h15, s'annonce très compliqué pour les Zèbres. À moins que le derby wallon ne serve de déclic mental pour les troupes de Karim Belhocine ?
Septième au classement, à seulement deux unités de la quatrième place occupée par la surprenante équipe d'Oud-Heverlee Louvain, le Sporting de Charleroi est loin d'avoir dit adieu aux play-offs 1. D'autant plus qu'il reste encore 12 rencontres à disputer, soit presque un tiers du championnat, et que toutes les cartes peuvent évidemment être redistribuées dans les prochaines semaines.

Pourtant, la plupart des observateurs ne citent jamais les Carolos parmi les principaux prétendants au top-4. Si les deux premières places semblent promises au Club de Bruges et au Racing Genk, et la troisième probablement à l'Antwerp, la quatrième position sera aprêment disputée. Et c'est bien là où le bât blesse pour les Hennuyers, qui ne semblent pour l'instant pas armés mentalement pour lutter jusqu'au bout.

Le top-4 en danger

À l'heure actuelle, seuls trois points séparent la quatrième place d'OHL (35 points) du huitième rang occupé par la révélation Ostende. Entre les deux, on trouve Anderlecht (35), le Standard (34) et donc Charleroi (33). Si l'écart semble minime, la dynamique dans laquelle se trouvent les différentes formations est bien différente. Tandis que les Louvanistes et les Ostendais sont désormais surveillés de près, et peinent de plus en plus à s'imposer, Anderlecht et le Standard ont retrouvé de leur superbe lors des derniers matchs. Le Sporting de Charleroi, de son côté, traverse une crise existentielle qui pourrait lui coûter cher lors du décompte final.

Dans le Mambourg, les chiffres sont implacables. Si on peut leur faire dire ce qu'on veut, personne ne peut nier la vérité: Charleroi a pris plus de points sur ses six premiers matchs (18/18) que sur les seize suivants (15/48). Certes, les Zèbres savaient qu'ils étaient en surrégime et qu'ils rentreraient dans le rang tôt ou tard, n'en déplaise à ceux qui les voyaient déjà, maladroitement, lutter pour le titre. Mais personne dans le Pays Noir n'imaginait un tel retournement de situation.

Une grinta à retrouver

De nombreuses raisons peuvent expliquer les déboires actuels des coéquipiers de Dorian Dessoleil. Une élimination précoce en Europa League, un onze de base quasiment inchangé pendant des semaines et sans concurrence, l'enchaînement des rencontres ou encore plusieurs blessures. Mais, peu importe le motif, les supporters ont sans aucun doute plus de mal à excuser l'implication du groupe depuis quelques mois, une vertu propre à cette équipe qui, il y a encore quelques années, luttait pour ne pas descendre à l'échelon inférieur.

Mardi dernier, encore, Charleroi fut inexistant à Anderlecht. Bien que les Bruxellois aient disputé un match plus que correct, les Zèbres n'ont à nouveau pas répondu présent dans le combat physique. "C’est difficile de comprendre notre manque d’efficacité dans les duels ce soir. Il faudra revenir là-dessus, et aborder la suite avec de meilleures intentions. La mentalité est notre force et ce soir, Anderlecht était supérieur à ce niveau. Ça se voit au marquoir", regrettait Karim Belhocine à l'issue de la rencontre.

Dimanche, face au Standard, le prestige et l'importance du choc devront impérativement rebooster les Carolos. En avance dans leur processus de guérison depuis l'arrivée de Mbaye Leye sur le banc de touche, les Liégeois seront à coup sûr prêts à en découdre. Charleroi sera-t-il en mesure de répondre avec ses armes ? Ce qui est sûr, c'est que cette rencontre ne se gagnera pas avec le talent, mais au mental. Et elle pourrait bien marquer un tournant dans la fin de saison des deux clubs wallons.

Suivez le derby wallon entre le Standard et Charleroi ce dimanche 24 janvier à partir de 18h15 sur Eleven Pro League 1, disponible dans le forfait All Sports de Proximus Pickx. Une fois de plus… Dans le sport, tout est possible !

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.