Le SD Eibar affrontait jeudi dernier l’Atletico de Madrid pour le compte de la 19e journée de Liga. Si le match a finalement tourné en faveur des Colchoneros (1-2), le petit club basque avait pris l’avantage dès la 12e minute, grâce à un penalty inscrit par son gardien.

Marko Dmitrovic n’a pas pu empêcher la défaite de son équipe, mais il a assurément marqué les esprits de tous les supporters espagnols. À la 12e minute, le Belge Yannick Carrasco commettait une faute dans sa surface. L’arbitre n'a pas hésité longtemps avant de siffler un penalty en faveur des locaux.

C’est alors le portier d’Eibar qui s’est emparé du ballon pour le placer au point de réparation. Vêtu de ses gants, Dmitrovic s’est élancé et a trompé Jan Oblak d’un geste assuré. Stupéfaction dans les rangs de l’Atletico! Côté basque, tous ses camarades sont allés congratuler le gardien serbe, qui venait d’ouvrir le score pour les siens.

Pourquoi un tel risque?

Il n’est évidemment pas si rare de voir des gardiens marquer. Il arrive qu'en fin de partie, le dernier défenseur monte sur les coups francs ou corners pour maximiser les chances de planter un but décisif. Mais jeudi soir, c’est à la 12e minute que Marko Dmitrovic a pris ses responsabilités! Un énorme risque, car en cas d’échec, l’équipe adverse a tout le loisir de partir en contre-attaque pour aller marquer dans un goal vide. Un risque d’autant plus grand face à des joueurs rapides et tranchants comme Carrasco ou Luis Suarez…

En s’avançant au point de penalty, le portier d’Eibar savait qu’il n’avait pas le droit à l’erreur. De son pied gauche, il a parfaitement trouvé le chemin des filets. Le quotidien espagnol Marca propose une explication quant à ce choix de tireur. Le club basque, 15e de Liga, souffre d’un manque d’efficacité aux onze mètres (2 penalties réussis sur 4). Le tireur habituel, Edu Expósito, a manqué ses deux dernières tentatives. L’autre frappeur, Esteban Burgos, était quant à lui sur le banc. Après discussions entre les joueurs, le choix s’est finalement porté sur Dmitrovic. Et ce n’était pas un hasard, selon Marca: le journal indique que le gardien est un fin tireur, qui reste généralement à la fin des entraînements pour s’essayer aux tirs au but et aux coups francs.

Le premier but de sa carrière

Pari réussi, donc! Marko Dmitrovic, 28 ans, a marqué jeudi le tout premier but de sa carrière. Le joueur formé à l’Étoile rouge de Belgrade, puis passé en Hongrie et en D2 anglaise avant de rejoindre l’Espagne, a également marqué l’histoire de la Liga. Il devient le 7e gardien à inscrire un but dans le championnat espagnol. En outre, le Serbe est le premier portier de Liga à marquer sur penalty depuis Nacho Gonzalez, de Las Palmas, le 3 mars 2002. 

Dmitrovic vient donc de dévoiler au grand jour l’un de ses talents cachés. Cela devrait plaire au FC Séville, qui a approché le joueur, en fin de contrat en juin, durant ce mercato hivernal. Selon le quotidien espagnol As, Dmitrovic aurait signé un pré-contrat pour devenir la doublure de Bono, l’actuel portier du club andalou.

Suivez le meilleur de La Liga sur Eleven Sports, disponible dans l'option tv All Sports de Proximus.

Une fois de plus… Dans le sport, tout est possible !