Les Oscars, une cérémonie maudite ?

Les superstitions et légendes urbaines existent aussi dans le septième art. La rumeur court dans l’industrie du cinéma que la cérémonie des Oscars contiendrait une véritable malédiction. Proximus Pickx a tenté de décortiquer pour vous les raisons pour lesquelles recevoir une statuette ne semble pas être un si beau cadeau. 

Gagner un Oscar est un moment fort de la carrière d’un acteur. Après des années de labeur, il s’agit de la plus haute reconnaissance que le secteur du cinéma puisse accorder. Il semble logique de croire que les propositions de rôles dans des blockbusters vont pleuvoir suite à ce prix… Et pourtant, Gwyneth Paltrow, Halle Berry ou encore Cuba Gooding Jr. pourront vous dire le contraire, ainsi qu’une foule d’autres stars. Paltrow a remporté un Oscar en 1998 pour son rôle dans ‘Shakespear une Love’ et a ensuite enchaîné les flops, comme dans ‘Un amour infini’ et ‘Capitaine Sky et le Monde de demain’. Berry a été sacrée après ‘À l'ombre de la haine’ en 2001, pour être nommée pire actrice aux Razzies à peines 3 ans plus tard pour son rôle dans ‘Catwoman’. Gooding Jr a empoché la statuette après ‘Jerry Maguire’ en 1996, mais il a fallu attendre 2013 pour qu’il reçoive à nouveau des éloges dans la presse pour ses talents d’acteur. 

Il existe de nombreux exemples d’acteurs qui ont du mal à égaler leurs succès précédents après avoir remporté un Oscar. CNN a établi une liste de 17 noms. Une liste suffisamment longue pour que certains n’hésitent pas à parler d’une véritable malédiction

Une autre théorie incrimine la cérémonie des Oscars. Selon celle-ci, remporter une statuette serait un signe irrémédiable de déboires amoureux. Le prix de la meilleure actrice aurait ainsi valu à certaines stars divorce et infidélité. Buzzfeed compile pas moins de 41 actrices qui ont vu leur rêve de récompense se réaliser, pour ensuite faire face à leur relation battant de l’aile. Sandra Bullock, Kate Winslet, Reese Witherspoon, Hilary Swank, Angelina Jolie et la malheureuse Halle Berry figurent sur la liste. Pour Elizabeth Taylor, le sort s’acharne : elle a remporté deux Oscars, et son mariage a pris fin ensuite dans les deux cas. 

Plus qu'une coïncidence

Face à ce mythe, il serait facile de conclure à une coïncidence et à une bonne dose de superstition. Pourtant, des chercheurs ont décidé de se pencher sur la question. Michael Jensen et Heeyon im, professeurs à l’Université du Michigan, ont entamé des recherches sur cette malédiction en 2017. Ils ont conclu que le fait de gagner un Oscar a généralement des retombées positives pour un acteur sur le plan professionnel. Ce n’est que lorsque ce n’est pas le cas qu’on le remarque immédiatement. Quant à la vie privée des actrices, les chercheurs se montrent moins enthousiastes

Selon leur étude, les lauréates de l’Oscar de la meilleure actrice ont 63% de chance de voir leur mariage se terminer par rapport aux femmes qui n’auront pas reçu la fameuse statuette dorée. Sur les 266 femmes mariées qui l’ont emportée depuis 1936, 159 ont divorcé ensuite. Ainsi, si un Oscar peut aider une actrice à progresser professionnellement, cela pourrait être au prix de sa relation de couple

En ce qui concerne la cause de cette rupture, l’enquête pointe du doigt l’effet négatif du changement de statut social. Certains partenaires masculins ont en effet du mal à supporter que leur partenaire soit soudainement érigée au rang de star mondiale. Des raisons plus personnelles entrent également en jeu. Gagner un Oscar crée des attentes professionnelles qui, si elles ne sont pas remplies, peuvent laisser un acteur avec une profonde frustration. Ce qui aurait un impact sur leur vie privée, étant moins heureux. Cette prétendue malédiction, une parmi toutes les autres qui secouent l’industrie du cinéma, semblerait relever davantage de la réalité avérée que du mythe pur et simple. 

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top