Il y a des sportifs qui, une fois à la retraite, se laissent quelque peu aller sur le plan physique et accumulent les kilos. C’est le cas de Fernando Torres. Mais attention, ici on parle de kilos de muscles comme l’ont montré de récentes photos. 

 

Si chez nous, les salles de sport doivent garder portes closes, ce qui permet à certains de trouver de bonnes excuses pour ne pas respecter leurs résolutions de la nouvelle année, ce n’est pas le cas en Espagne. Et il y en a un qui a du y passer du temps ces derniers mois, c’est l’ancien footballeur Fernando Torres

En effet, El Nino, si on peut encore le surnommer ainsi, est apparu cette semaine dans une vidéo promotionnelle pour un site asiatique de jeu en ligne. A 36 ans, le champion du monde 2010 avec la Roja arbore une musculature impressionnante

Fernando Torres affiche d’énormes bras ainsi que des trapèzes assez bien marqués. Quand on fait la comparaison entre le Torres footballeur et le retraité actuel, on peut sans doute dire qu’il a doublé de volume. Le tout donc grâce à la musculation et surtout à la boxe qu'il s'est mis à pratiquer. Il a également fondé des gymnases appelés «Nine Fitness».

Les débuts d’une carrière d’entraîneur

Passé par l’Atletico Madrid, Chelsea ou encore Liverpool et l'AC Milan, le vainqueur de la Ligue des Champions en 2012 avec les Blues a terminé sa carrière en juin 2019 en Chine pour le compte du Sagan Tosu

Mais l’ancien buteur ne passe pas que son temps dans les salles de sport. De retour au pays en début de saison, il a fait partie du staff des « cadets A » de l’Atletico Madrid, le tout en passant ses diplômes d’entraîneur

Et depuis, le 3e du Ballon d’Or 2008 est monté en grade chez les Colchoneros. Selon le journal "Marca", Fernando Torres est depuis peu l’adjoint de Nacho Fernandez sur le banc de l’équipe réserve de l’Atletico qui participe au championnat de Segunda B, soit l’équivalent de la D3.

Pour son premier match dans ce rôle le week-end dernier, son équipe a partagé face à Poblense avec le premier but de Giuliano Simeone, le plus jeune fils de l’entraîneur et légende du club, Diego Simeone

Des jeunes qui, avec un champion d’Europe, champion du monde et on en passe, semblent être entre de bonnes mains… musclées.