The Voice Belgique, Blind Auditions 4 : Typh Barrow continue sur sa lancée

J’ai tendance à être bloquée” aurait pu chanter Typh Barrow dans une reprise du célèbre titre d’Orelsan. En effet, depuis le premier Blind, la coach s’est faite bloquer par ses comparses à chaque émission. Mais Typh est tenace et sait se montrer convaincante quand il le faut !

Et il le fallait lors de cette quatrième Blind Audition pour remporter les artistes les plus prometteurs. Tout a commencé avec la talentueuse Alice dont le côté “écorchée vive” fait se retourner les quatre coachs. Après avoir écouté un argumentaire enflammé, elle choisit finalement Typh Barrow.
 
Une première victoire pour la coach qui se laisse ensuite séduire par Édith et termine en beauté en récupérant le globe-trotteur Jonas malgré l’intérêt de Loïc Nottet et BJ Scott.
 
Avec ces trois nouveaux chanteurs, Typh compte désormais dix talents sur les douze possibles dans son équipe.
 
BJ Scott s’est montrée tout aussi déterminée que sa cadette et a bataillé contre Henri PFR à deux reprises. D’abord pour Astrid qui interprète “Perfect” d’Ed Sheeran en jouant du vibe drum, un instrument pour le moins original. Ensuite pour le charismatique et souriant Youssef.
 

Loïc montre les crocs

De son côté, Loïc Nottet semble miser sur la qualité plutôt que sur la quantité et se contente d’une seule chanteuse. Une nouvelle fois opposé à BJ Scott et Henri, le jeune coach a su faire preuve de beaucoup de persuasion au moment du choix de Joséphine qui a brillamment repris “Wings” de Macklemore et Ryan Lewis.
 
Plus en retrait par rapport aux premiers Blinds, Henri PFR décroche tout de même deux nouveaux talents : Lou, jeune chanteur aveugle à l’oreille absolue, et l’élégante Tissène.
 
Les coachs auront encore deux Blind Auditions pour compléter leur équipe avec les meilleurs candidats possibles.
 

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top