Ces expressions de nos chansons préférées devenus cultes

On les chante à tue-tête, sous la douche, dans la voiture, sans même peut-être se rendre compte qu’elles se sont popularisées. On vous parle de ces expressions, ces mots chantés par nos artistes préférés, aujourd’hui entrés dans le dictionnaire. Focus sur quatre musiques que vous allez, nos excuses, avoir en tête pour le reste de la journée. 

Bootylicious

Les trois chanteuses qui composaient les Destiny’s Child, dont Beyoncé, ne comptent plus les titres à succès qui ont fait la renommée du groupe. Leur héritage se poursuit au-delà des hits :  le mot “Bootylicious” a été ajouté dans le dictionnaire Oxford, du nom de cette célèbre chanson sortie en 2002. Dans l’ouvrage, l’expression est décrite comme impliquant une "attraction sexuelle". 

Boombastic

Si vous êtes "boombastique", c'est que vous utilisez “des mots longs et difficiles, généralement pour faire croire aux gens que vous en savez plus que vous ne le faites. Définition, cette fois-ci, du dictionnaire Cambridge. Le mot a été introduit par Shaggy en 1995

 

YOLO

Le “YOLO” de Drake a été ajouté au dictionnaire Oxford en 2016. Le chanteur est sans aucun doute à l’origine de la popularisation de l’expression. En 2012, le mot a été choisi comme "Jugendwort des Jahres" (comprenez, le mot de l'année pour les jeunes) en Allemagne. 

 

Jiggy

“Gettin' Jiggy wit It'” est l’un des singles de Will Smith, tiré de son premier album "Big Willie Style" sorti en 1997. L’artiste a donné un nouveau sens au terme "jiggy", utilisé notamment pour décrire quelque chose de "cool" et "branché"

 

Musique

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top