S’il existe de fortes rivalités entre certains clubs, il y en a d’autres qui collaborent facilement ensemble. C’est notamment le cas d’Anderlecht et Charleroi. Alors que les deux clubs s’affrontent ce mardi, retour sur les liens étroits qu’entretiennent ces deux Sporting.
Existe-t-il un lien magique entre les différents Sporting ? En tout cas, entre celui basé à Anderlecht et celui de Charleroi, on s’entend bien. Très bien même. Si un transfert entre un joueur de Bruges et Anderlecht ou du Standard à Charleroi apparait comme hérétique auprès des supporters, il n’en est rien entre Charleroi et Anderlecht.
 
Au fil des saisons, les deux clubs ont souvent collaboré ensemble, n’hésitant pas à s’aider mutuellement. On ne compte plus les mouvements d’un club à l’autre, parfois avec réussite, parfois sans. Et toujours dans une entente cordiale.
 
Zetterberg, icône anderlechtoise et carolorégienne

L’un des transferts qui a le plus marqué les deux clubs, c’est probablement celui de Pär Zetterberg. En 1991, le tout jeune Suédois est envoyé en prêt par les Mauves dans le Pays Noir pour deux saisons. Objectif : prendre du temps de jeu et grandir. Surdoué du football, Zetterberg peine à s’imposer dans le onze mauve et ce voyage de deux saisons à Charleroi lui servira grandement.
 
Au Mambourg, Zetterberg devient rapidement la star de l’équipe, montrant toute l’étendue de son talent. Il grandit, progresse, devient un adulte. Après deux saisons, il retourne à Anderlecht pour devenir l’icône que l’on connait. Dans le Hainaut, il a disputé 62 matchs pour 11 buts et écrit le début de sa légende belge.
 
Charleroi déleste Anderlecht

Si les transferts de Charleroi vers Anderlecht sont peu nombreux (on pourra citer Olivier Suray, David Pollet), la quantité de ceux allant de la capitale vers la Wallonie est plus importante. Fin des années 90, Olivier Suray était revenu, tout comme Enzo Scifo qui était allé terminer sa carrière à Charleroi. Mais ce sont surtout ces dernières années que ces transferts ont été le plus réalisés.
 
Quand Charleroi était une équipe de la deuxième colonne du championnat, elle misait régulièrement sur les prêts et Anderlecht n’était pas le dernier club à lui faire profiter de ses joueurs excédentaires. On se souvient ainsi que Cristian Leiva, Cyril Théréau, Hernan Losada, Christophe Diandy ou encore Ziguy Baidbanga, entre autres, avaient rejoint le Sporting de Charleroi en provenance du Sporting d’Anderlecht. Sans oublier l’incroyable Paul Taylor…
 
Plus récemment, Charleroi a encore profité de certains joueurs dont Anderlecht ne voulait plus. On pense en particulier à Ryota Morioka, insipide chez les Mauves et qui a retrouvé des couleurs chez les Zèbres. Hamdi Harbaoui et Dodi Lukebakio ont également bien profité de leur passage à Charleroi.
 
Reste à voir si, en bons amis, les deux Sporting partageront l’enjeu ce mardi à 21h.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.