Ces séries Netflix basées sur des histoires vraies

Le réel est une source d’inspiration inépuisable pour la fiction. Certaines séries rapportent des faits réels, en prenant plus ou moins de liberté. Parfois, elles semblent même trop incroyables pour être vraies. Et pourtant! Proximus Pickx en a trouvé cinq qui racontent des faits incroyables, mais bien authentiques. 

Dans leur regard

Cette mini-série de quatre épisodes raconte l’affaire de la joggeuse de Central Park. Cette histoire tristement célèbre aux États-Unis concerne cinq adolescents afro-américains qui ont été arrêtés et condamnés pour avoir violé une joggeuse de 28 ans dans ce parc de New York. Malgré l'absence de preuves, les garçons ont été immédiatement étiquetés comme suspects par la police et interrogés jusqu'à ce qu'ils fassent des aveux (incohérents) sous la contrainte. Ils avaient entre quatorze et seize ans à l’époque et se connaissaient à peine. Certains ont passé treize ans en prison.

Trente ans plus tard, la réalisatrice Ava DuVernay a raconté leur histoire. La série s’étale sur vingt-cinq ans: du printemps 1989, quand les adolescents subissent leur premier interrogatoire, à leur acquittement en 2002 puis encore jusqu’au dédommagement obtenu de la ville de New York en 2014.

Unorthodox

En quatre épisodes elle aussi, cette série braque son regard sur une communauté juive très fermée. Esty Shapiro a 19 ans lorsqu’elle fuit son mariage arrangé et l’atmosphère étouffante de sa famille et de sa communauté ultra-orthodoxe de Brooklyn. Elle part pour Berlin, où vit sa mère qui a elle aussi quitté la communauté des années plus tôt. Esty en apprendra plus sur elle-même, sur ses aspirations et ses passions. Mais son mari, la sachant enceinte, fera le voyage jusqu’en Allemagne pour tenter de la convaincre de revenir.  

L'histoire est librement inspirée de la vie de l'écrivaine Deborah Feldman. Cette dernière a grandi dans la communauté ultra-conservatrice des Chassidic Satmar à New York. Mariée à 17 ans, elle a eu un enfant deux ans plus tard. Mais sa vie dictée par sa communauté ayant de plus en plus des allures de prison, Feldman a rompu définitivement avec ses racines en 2010. Deux ans plus tard, elle a écrit un best-seller retraçant son histoire: ‘Unorthodox : The Scandalous Rejection of My Hasidic Roots’.

Netflix a dilué les faits réels avec une bonne dose de fiction, mais la série brosse tout de même un tableau assez précis de la communauté juive ultra-orthodoxe. En outre, ‘Unorthodox’ est tournée en yiddish. 

The Spy

La série est basée sur l'histoire vraie du célèbre ancien agent du Mossad Eli Cohen, qui a réussi à s'infiltrer en Syrie dans les années 1960, allant jusqu’à devenir conseiller auprès du ministère syrien de la Défense. Il a infiltré la haute société syrienne et s’est fait une place dans les plus hautes sphères politiques du pays. Au fil du temps, il lui est cependant devenu de plus en plus difficile de garder sa double vie secrète pour sa famille...

Pour cette mini-série en six parties de 2019, Sacha Baron Cohen a prêté ses traits à son homonyme, et le Britannique a montré avec brio qu'il pouvait aussi tenir des rôles très sérieux.

Making a Murderer

Voici peut-être la meilleure série de true crime de la décennie écoulée. ‘Making a Murderer’ reconstitue l’histoire improbable de Steven Avery, un citoyen américain qui a passé 18 ans en prison pour agression sexuelle alors qu’il était innocent, avant d'être accusé et condamné pour avoir commis le meurtre de Teresa Halbach deux ans après sa sortie de prison. La série documentaire de vingt épisodes montre comment Avery a été piégé par les autorités, qui avaient encore des comptes à régler avec lui.

Les réalisatrices Laura Ricciardi et Moira Demos ont investi dix ans de leur vie dans le documentaire, sans jamais interviewer directement Avery. Elles n'ont en effet jamais obtenu de droit de visite, c'est pourquoi on n’entend la voix de Steven que lors de ses conversations téléphoniques avec sa mère.

Captive

La mini-série en six parties ‘Captive’ est basée sur le roman du même nom de Margaret Atwood. La série se déroule au milieu du XIXe siècle et suit Grace Marks, une jeune immigrante irlandaise qui débarque au Canada et commence à travailler comme servante. Après des années d'abus, de chagrin et de malheur, elle est finalement arrêtée pour complicité de meurtre: un garçon d'écurie a assassiné son employeur et sa gouvernante. Grace était-elle la proie d'un fou, ou bien a-t-elle planifié le meurtre elle-même? 

L'intrigue est inspirée d’une véritable affaire de meurtre au Canada. En 1843, Grace Marks, une immigrante irlandaise de seize ans, et James McDermott, un garçon d'écurie, sont arrêtés pour le meurtre de leur employeur, Thomas Kinnear, et de sa gouvernante et maîtresse Nancy Montgomery. McDermott fut pendu et Marks fut condamnée à la prison à vie. Beaucoup de mystère entourait l'affaire, et la culpabilité de Grace a toujours été mise en doute. Des années après sa condamnation, elle fut innocentée et déménagea aux États-Unis.

Découvrez ces séries sur Netflix via l'option TV de Proximus Pickx.

Séries

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top