Les cinq ingrédients essentiels d’un bon film initiatique

Les films sur le passage à l'âge adulte donnent généralement à voir des personnages jeunes de corps et/ou d'esprit qui évoluent vers plus de maturité. Mais tous les films sur les adolescents ne méritent pas l'étiquette de récit initiatique, car plusieurs éléments sont propres au genre.

De jeunes acteurs

Ce genre de film fonctionne (ou pas) grâce à ses personnages. C’est en effet le jeune personnage principal qui guide le spectateur à travers l'histoire, et il est donc important qu’il apparaisse comme très réel, afin que l’on puisse se reconnaître en lui.

Le prototype du film sur le passage à l'âge adulte est ‘Boyhood’. Pendant douze ans, son réalisateur Richard Linklater a filmé des scènes avec son acteur principal, que l'on voit littéralement grandir à l'écran. Heureusement qu'Ellar Coltrane, âgé de 7 ans au début du tournage, n’est pas devenu un mauvais acteur en grandissant ... Ce procédé unique rend le film tout à fait fascinant et empreint de nostalgie, en particulier pour les spectateurs ayant grandi à la même époque que le personnage principal.

Des problèmes

Le protagoniste principal évolue d’abord dans un environnement sûr, avant que des circonstances particulières l'obligent à quitter son confort. Il peut s’agir d’un divorce, d’un décès, ou encore d’une famille qui connaît la pauvreté. Ce problème déclenche les événements que nous suivons tout au long du film.

Dans le film ‘Les Berkman se séparent’, par exemple, les parents de Frank et Walt (Jesse Eisenberg) divorcent. Au début, le garçon se range entièrement du côté de son père, mais il finit par comprendre que le monde n'est pas tout noir ou tout blanc comme il le pensait, et qu'il ne doit pas suivre à la lettre toutes les leçons de vie de son père.

La perte de l'innocence

Enfant, la vie est une succession de beaux moments, mais devenir adulte implique de reconnaître qu'il y a de la négativité dans le monde, ou qu’il faut parfois prendre ses responsabilités. Arrive alors un moment où le personnage ne peut plus se cacher derrière son innocence.

Cela peut être montré par un incident spécifique, mais tout aussi bien par un changement de comportement. Dans ‘Le Cercle des poètes disparus’, une classe apprend à voir le monde d'une nouvelle façon grâce à un professeur aux pratiques pédagogiques plutôt originales. Mais s'ils veulent mettre en pratique leur nouvelle vision de la vie, les élèves doivent se confronter à leurs parents stricts.

Un modèle

Souvent, le personnage est aidé par une figure paternelle ou maternelle. Celle-ci lui fait découvrir le monde sous un autre angle et lui apprend des leçons de vie essentielles pour devenir adulte. Des exemples typiques sont le professeur dans ‘Le Cercle des poètes disparus’ et Juan (Mahershala Ali) dans ‘Moonlight’. Ce trafiquant de drogue prend le jeune Chiron sous son aile et, bien qu’il soit un criminel, ses leçons de vie aident le jeune homme à s’accepter tel qu’il est.

Une morale

Maintenant que le personnage a fait de grands pas vers une vie plus adulte, il reste à découvrir les importantes leçons de la vie qu’il a apprises. Qu'il s'agisse des grandes questions de la vie, d'apprendre à accepter les autres ou soi-même, les personnages doivent avoir vécu une évolution personnelle à la fin du film.

La scène finale du film ‘The Breakfast Club’ illustre parfaitement ce changement. Au cours du film, le rebelle John Bender réalise que tous ceux qu'il passait son temps à importuner ont aussi des problèmes, et que même le plus grand nerd a un côté rebelle. Pour la première fois, il comprend les gens qui l'entourent et sent qu'il peut être accepté par la société. L'image se fige alors qu'il lève triomphalement son poing en l'air au son de la chanson ‘Don't You (Forget About Me)’ de Simple Minds, qui traduit parfaitement son sentiment d'euphorie.

Découvrez également les ingrédients indispensables à un bon film d'horreur.

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top