Cette semaine, le football espagnol est focalisé sur la Supercoupe. Depuis la saison dernière, le trophée est remis au terme d’un mini-tournoi à quatre. La première demi-finale oppose ce soir la Real Sociedad et le FC Barcelone.

 

La Supercoupe d’Espagne promet cette année du grand spectacle. Jusqu’à l’édition 2020, le trophée était décerné au terme d’un duel entre le champion de Liga et le vainqueur de la Coupe d’Espagne. Désormais, les supporters ont droit à un mini-tournoi entre les deux premiers du championnat et les deux finalistes de la Coupe. Cette année, ce sont donc le Real et le Barça (pour la Liga) et la Real Sociedad et l’Athletic Bilbao (pour la Coupe) qui s’affronteront en deux demi-finales et une finale.

Ce soir, les Catalans défient l’équipe d’Adnan Januzaj en terrain neutre, à Cordoue, tandis que Bilbao devra se défaire du Real Madrid demain à Malaga. La finale aura lieu le 17 janvier.

La Sociedad en quête d’un second souffle

La Real Sociedad a occupé le sommet de la Liga jusqu'au début du mois de décembre. Certains disent que, quand la formation basque se transcende, elle offre le plus beau football d’Espagne. Mais plus hauts sont les sommets, plus dures sont les chutes. Les troupes d’Imanol Alguacil ont perdu quatre de leurs six derniers matchs. L’année 2020 s’est tout de même terminée sur une victoire face à Bilbao. Mais en 2021, la Sociedad est toujours en quête de sa première victoire. 

Depuis le 31 décembre, le club peut a nouveau compter sur sa figure de proue Mikel Oyarzabal. L’emblématique capitaine a dû laisser sa place tout le mois de décembre à cause d’une blessure musculaire. Son absence a clairement pesé sur les résultats des siens, notamment lors de la défaite contre le Barça (2-1). Avec Oyarzabal (mais toujours sans David Silva), la Sociedad peut aller chercher une place en finale de la Supercoupe d’Espagne. Et prendre une revanche contre les Catalans. 

Barcelone sur une bonne série

Les hommes de Ronald Koeman surfent actuellement sur une bonne vague: ils sont invaincus depuis sept matchs (5 victoires, 2 nuls). Si le FC Barcelone rayonne, c’est notamment parce que Lionel Messi marche sur l’eau. La Pulga a marqué 6 goals et délivré 2 assists en cinq matchs. Grâce à cette bonne série, les Blaugranas sont remontés à la troisième place de Liga.

Collectivement et tactiquement, le Barca semble avoir trouvé son rythme. L’harmonie commence à naître entre les cadres comme Frenkie De Jong, Ousmane Dembélé, Antoine Griezmann et le jeune Pedri, ce qui donne de la contenance et de l’allure aux Blaugranas. Une tendance à confirmer lors d’un match couperet comme ce soir.