Le week-end dernier, l’Antwerp s’est distingué de la mauvaise des manières avec son gardien. Alireza Beiranvand a, en effet, offert une prestation peu convaincante. La blessure de Butez est un véritable problème pour les Anversois qui affronteront ce weekend leur ancien portier, Sinan Bolat, parti à La Gantoise.
Privé de Jean Butez sur blessure, l’Antwerp, coaché le week-end dernier par Rudy Cossey, a dû aligner le portier iranien Alireza Beiranvand. Un gardien qui n’a pas livré une prestation pour rassurer. En deux rencontres, il s’est déjà retourné 5 fois. Contre Malines, le numéro 2 est clairement fautif sur le 3e but, tandis qu’il n’est pas assez efficace sur le 2e but.
 
Butez aurait-il fait mieux ? Très certainement. Mais le Français est out pour deux à trois mois. Autant dire que le Great Old doit urgemment se trouver un remplaçant valable à Butez. Cela risque d’être compliqué de trouver à cette période-ci un portier sur le marché belge, à moins de jeter son dévolu sur un second couteau ou un jeune.
 
Première expérience à l’étranger

Depuis qu’il a signé à l’Antwerp cet été, l’Iranien Alireza Beiranvand a disputé trois matchs : deux en championnat et un en Europa League. Outre ce match contre Malines, il avait joué au mois de décembre contre le Club de Bruges et, trois jours avant, contre Tottenham. A chaque fois, deux goals dans les filets.
 
Le gardien n’a jamais évolué qu’en Iran avant sa signature à l’Antwerp. Visiblement, l’adaptation n’est pas évidente pour lui. Faut-il y voir une différence de niveau trop importante ? Non, car d’autres Iraniens venus en droite ligne de l’Empire Perse n’ont pas eu de problème à s’adapter au jeu belge. Il faut peut-être lui laisser encore un peu de temps. Mais l’Antwerp, vu ses objectifs, peut-il se le permettre ?
 
Bolat se rappelle au bon souvenir

L’an dernier, les Anversois pouvaient compter sur Sinan Bolat. Le Belgo-turc a souvent fait la différence mais les dirigeants ont préféré le laisser partir gratuitement cet été pour miser sur Jean Butez, plus banckable à long terme. Gand, sous l’impulsion de Boloni, en a profité pour l’engager alors que Roef n’avait pas toujours rassurer complètement.
 
Dans une équipe en difficulté, Bolat n’a pas toujours su sauver son équipe. En 13 matchs, il a tout de même déjà réalisé 3 cleansheets, concentrant les 18 goals encaissés en 10 matchs. A noter que 5 de ces 18 buts ont été pris contre le Cercle pour son deuxième match. En attendant, Bolat, comme Gand, est en forme puisqu’il ne s’est retourné qu’à trois reprises lors de cinq derniers matchs.
 
La rencontre de ce dimanche (13h30) entre Gantois et Anversois risque donc bien de se jouer principalement dans les rectangles où la prestation des deux portiers sera décisive.
 
Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.