Les transferts entrants les plus chers du football belge

Avec le transfert de Sébastien Haller la semaine dernière, l'Ajax a battu le record de l'achat le plus cher jamais effectué par un club d'Eredivisie. Les Amstellodamois ont payé 22,5 millions d'euros pour l'attaquant franco-ivoirien. Suffisant pour jeter un coup d'œil sur les achats les plus chers jamais effectués par les clubs belges.

Zinho Vanheusden au Standard de Liège (12,6 millions)

En 2019, après un prêt d’un an et demi, le Standard a transféré définitivement Zinho Vanheusden depuis l’Inter. Les Rouches ont déposé 12,6 millions d'euros pour le Diablotin, ce qui en fait le transfert entrant le plus cher jamais effectué en Belgique. Il est également le seul joueur pour lequel un club belge a déposé un montant à deux chiffres jusqu'à présent. En ce moment, le capitaine du Standard se remet d'une lourde blessure aux ligaments croisés, qu'il a subie contre Ostende en novembre dernier. Néanmoins, sa valeur marchande n'a fait que croître ces dernières années et Vanheusden quittera un jour Liège pour une somme importante.

Nicolae Stanciu à Anderlecht (9,7 millions)

En août 2016, le Roumain Nicolae Stanciu a été transféré à Anderlecht avec grands fracas. Son transfert du Steaua Bucarest à Bruxelles aurait coûté à l'époque près de dix millions d'euros, le transfert entrant le plus cher jamais effectué par le RSCA. Mais l'international roumain n'a jamais pu répondre aux attentes élevées de René Weiler et Hein Vanhaezebrouck. Il est ensuite parti pour le Sparta Prague par une porte dérobée pour quatre millions d'euros, ce qui en fait le transfert entrant le plus cher de la République tchèque. Pendant ce temps, Stanciu s'est installé dans la ville saoudienne d'Al Ahli, où les mauve et blanc ont obtenu un pourcentage sur la revente.

David Okereke au Club de Bruges et Bubacarr Sanneh à Anderlecht (8 millions)

L'année dernière, le Club Brugge a battu son record de transferts avec l'arrivée de David Okereke. L'attaquant nigérian a été acheté en provenance de Spezia (alors en deuxième division, maintenant en Serie A) pour 8 millions d'euros. Okereke alterne les bonnes et les mauvaises périodes, ce qui explique aussi pourquoi le Club de Bruges a attiré Bas Dost, un nouvel attaquant, pendant ce mercato hivernal.

Le défenseur le plus cher de l'histoire d'Anderlecht s'appelle Bubacarr Sanneh. Les Bruxellois ont déposé pas moins de 8 millions d'euros pour le défenseur gambien en 2018. Tout comme Stanciu, Sanneh a fait un flop encore plus grand, avec à peine 19 apparitions au compteur pour Anderlecht. Aujourd'hui, Sanneh se trouve dans le noyau B d'Anderlecht et, le club cherche désespérément avec un plan pour se débarrasser de cet oiseau coûteux.

Simon Mignolet au Club de Bruges et Théo Bongonda à Genk (7 millions)

La cinquième place est aussi partagée. Mignolet est aussi le gardien de but le plus cher de notre Jupiler Pro League. L'année dernière, le Club de Bruges a signé un vrai top transfert avec Simon Mignolet, qui a été arraché à Liverpool pour 7 millions d'euros. Sa carrière est ainsi relancée. Mignolet a déjà eu sa part dans le titre et la performance européenne du Club Brugge.
 
Theo Bongonda figure également sur cette liste avec une première. Ce Belge de 23 ans est le transfert le plus cher jamais effectué entre deux clubs belges. Le Racing Genk a pris Bongonda à Zulte Waregem pour 7 millions d'euros. Le précédent record était au nom de Kaveh Rezaei, pour qui le Club de Bruges a versé un jour 5 millions à Charleroi.

Michel Vlap à Anderlecht (6,9 millions)

Les transferts coûteux et Anderlecht, c’est rarement une réussite. Le troisième achat le plus cher d'Anderlecht s'appelle Michel Vlap. Le jeune Frison a livré quelques bons matchs mais surtout un paquet d’insipides sous la casaque mauve et blanche. Lors du dernier match de l'année civile 2020, il n'y avait même pas trace de Vlap sur la feuille de match. Versé dans le noyau B, un transfert semble inéluctable. Et ce, malgré le départ de Percy Tau.

Sven Kums à Anderlecht (6,5 millions)

Lorsque Sven Kums est devenu champion avec La Gantoise en 2015 et a remporté le Soulier d'Or, il a opté pour une aventure à l'étranger, à Udinese et Watford. Ces escapades ne seront pas une réussite et Anderlecht décide de le ramener en Belgique à l'été 2017. À Anderlecht, il devait devenir le maître à jouer, mais Kums n'a jamais pu répondre aux attentes élevées. Lorsque Vincent Kompany est revenu à Neerpede, l’histoire de Kums avec Anderlecht s’est arrêtée et le joueur est retourné à Gand.

Defour, Roofe, Lang, Krmencik, Nurio et Onuachu (6 millions d'euros)

Enfin, il y a six joueurs pour lesquels les clubs belges ont payé un total de 6 millions d'euros. Des succès variables. Le transfert de Steven Defour de Porto à Anderlecht en 2014 a été qualifié de "transfert du siècle" par Roger Vanden Stock, alors président du RSCA. Après quelques années à Bruxelles, Defour a décidé de se réfugier à nouveau à l'étranger en 2016.
 
Les transferts de Kemar Roofe à Anderlecht et de Michael Krmencik au Club de Bruges sont une autre histoire. Roofe n'a eu que des stats modérées pour Anderlecht, en partie à cause de blessures. Tout le monde à Neerpede n'étant pas convaincu de ses qualités. Roofe est parti aux Rangers après à peine un an de Jupiler Pro League. Même histoire pour Krmencik chez les blauw en zwart. Le Tchèque devait régler les problèmes offensifs de Bruges, mais n'a pas eu le rendement que l'on attendait de lui. L'attaquant superflu a été prêté au PAOK il n'y a pas si longtemps.
 
Enfin, il y a les transferts de Noa Lang au Club Bruges, de Nurio Fortuna à Gand et de Paul Onuachu à Genk. Tous ces transferts semblent être des coups dans le mille. Depuis son arrivée, Lang a amené une dynamique supplémentaire dans le compartiment offensif du Club Bruges, Onuachu est l'actuel meilleur buteur de Jupiler Pro League et Nurio est titulaire à gauche chez les Buffalos.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.

Jupiler Pro League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top