5 joueurs de Jupiler Pro League qui montrent que l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs

Chaque année, les meilleurs joueurs quittent la Jupiler Pro League. La plupart d'entre eux réussissent particulièrement bien, comme Youri Tielemans, Sander Berge, Carlos Bacca et bien d'autres. Cependant, il y a aussi des joueurs qui retournent en Belgique par la suite. Leur aventure à l'étranger n'a pas été un succès. Proximus Pickx a dressé une liste de cinq joueurs qui n'ont pas eu beaucoup de succès à l'étranger.

Stefano Denswil

Le Club Brugge a récemment annoncé le retour du défenseur central. Il a fait fureur à Bruges pendant plusieurs années et l'ancien joueur de l'Ajax est passé à Bologne à l'été 2019. Les Italiens ont payé 6 millions d'euros. Sa première saison s'est plutôt bien passée et Denswil a été 25 fois titulaires.
 
Cette saison, cependant, les choses ont mal tourné, car le Hollandais a disparu du paysage. Il n'a commencé qu'une fois et sa situation est devenue désespérée. Le Club a vu sa chance et le loue jusqu'à la fin de la saison, sans option d'achat.

Théo Bongonda

Il a bien réussi en tant que jeune attaquant de flanc à Zulte Waregem et le Celta de Vigo l'a acheté en 2015 pour 1,3 million d'euros. Au début, Bongonda ne s'en est pas mal sorti et en deux ans et demi, il a joué 61 matchs en Liga, dont 40 comme titulaire. Il n'a marqué que 4 buts. En 2017, il a étonnamment opté pour un prêt à Trabzonspor en Turquie et c'était un mauvais choix. Bongonda y jouait à peine et Zulte Waregem a repris son bail quelques mois plus tard.
 
Six mois plus tard, Essevee l'a racheté au Celta pour 1,6 million d'euros et, au Gaverbeek, il a brillé comme d'habitude. Le KRC Genk a mis 7 millions d'euros sur la table en 2019, qu’il justifie pleinement cette saison. Bongonda va-t-il effectuer un troisième transfert à l'étranger en 2021 ?

Lukasz Teodorczyk

Anderlecht a fait venir Lukasz Teodorczyk en Belgique en 2016 et il a très bien réussi. Le RSCA l'a d'abord loué puis l'a racheté au Dinamo Kiev. L'attaquant polonais a marqué 22 et 15 buts en deux saisons. Teo' a connu beaucoup de hauts et de bas. Parfois, il obtenait de très bons résultats chaque semaine, parfois il était à sec pendant des mois. Cela a permis de s'assurer qu'aucun club de haut niveau ne vienne frapper à la porte, à l'exception d’Udinese.
 
Les Italiens ont payé 3,5 millions d'euros et en Serie A, Teodorczyk est passé à travers. Il a joué 30 matchs en deux ans et a marqué à peine 1 but. Depuis octobre, il joue en prêt pour Charleroi, mais pour l'instant il doit se satisfaire de quelques entrées au jeu.

Teddy Chevalier

L'attaquant français a joué en première division A pour le KV Kortrijk et Zulte Waregem. Il était performant et a inscrit plus de 70 buts en Jupiler Pro League. Cependant, il n’a pas réussi à l'étranger. Chevalier a tenté sa chance au RKC Waalwijk, au Rizespor et au RC Lens, mais ce fut toujours une déception.
 
Depuis un an et demi, il travaillait à Valenciennes, en Ligue 2. Cela ne se passait pas trop mal. La saison dernière, il a marqué douze buts. Cependant, Courtrai l'a ramené en Jupiler Pro League et c'est là qu'il semble se sentir le mieux.

Mehdi Carcela

Le milieu offensif marocain est probablement le meilleur joueur de Belgique d'un point de vue technique. Il en est à son troisième passage avec le Standard et les deux premiers ont été couronnés de succès. Carcela a fait sensation sur les terrains belges, mais pour l'instant, il est surtout bloqué sur le banc liégeois. Il a également tenté sa chance à l'étranger et ce ne fut pas un succès. Carcela a choisi l'argent du FC Anzhi, mais en Russie, il n'a jamais pu se montrer pleinement. C'était aussi le cas de Benfica, Grenade et Olympiakos.
 
Carcela n'a jamais pu exprimer pleinement son énorme talent à l'étranger, ce qu'il a souvent fait avec le Standard. Le contrat du joueur se termine en fin de saison et il y a des rumeurs selon lesquelles il partirait ce mois-ci. L'entraîneur Mbaye Leye a cependant exprimé sa confiance dans le joueur. Peut-il le ramener au plus haut niveau ?

Jupiler Pro League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top