Qui était Kim Peek, l'homme a inspiré le héros du film Rain Man ?

Alors que Tipik diffuse 'Rain Man' ce samedi à 20h05, Proximus Pickx se penche sur Kim Peek, l'homme qui a inspiré le personnage principal du film.

Dans 'Rain Man', Dustin Hoffman incarne Raymond, un autiste prodige dont doit s'occuper à contrecœur son frère Charlie, Tom Cruise à l'écran. Petit à petit, ils vont apprendre à se connaitre en traversant les États-Unis en voiture. Le personnage de Raymond est doté d'une mémoire à toute épreuve, ce qui va donner à Charlie l'idée de gagner beaucoup d'argent à Las Vegas en comptant les cartes au Blackjack.  

Véritable succès pour Tom Cruise et Dustin Hoffman, le film a reçu quatre Oscars, et fut également l'un des premiers films hollywoodiens à aborder le thème de l'autisme. Le scénariste du film, Barry Morrow, s'est inspiré de Kim Peek, un américain atteint du syndrome du savant.


Laurence Kim Peek est né en 1951 à Salt Lake City. Il nait avec une macrocéphalie et le cervelet endommagé. Malgré ses difficultés dans la vie en société, il possédait une mémoire eidétique. Son père se souvient qu'il était capable de mémoriser des informations dès l'âge de 16 mois. Kim a mémorisé toute sa vie des livres en entier, pratique qu'il a commencée avant de savoir marcher, à l'âge de 4 ans. À la fin de sa vie, il en avait mémorisé plus de 12.000. Il lui fallait en moyenne une heure pour terminer un livre, ou 10 secondes par page.

Kim Peek était atteint du syndrome du savant. Ce syndrome, qui n'est pas un diagnostic reconnu, regroupe toute une série de malades qui souffrent de troubles du comportement et qui excellent dans un ou plusieurs domaines. La précision est importante, car le personnage du film Rain Man était présenté comme autiste, et a donc contribué à l’idée fausse que les personnes atteintes d’autisme sont forcément savantes. Dans le cas de Peek, qui n'était pas autiste mais qui souffrait d'une maladie cérébrale, il pouvait mémoriser des symphonies entières et calculer mentalement des opérations très complexes.

Difficultés motrices

Si la mémoire de Kim Peek était démesurée (la Nasa lui fit subir de nombreux tests et IRM pour comprendre comment cela était possible), il était incapable de mettre ses chaussures ou de se brosser les dents. Les tests de QI montraient également très vite leur limite, Kim obtenant des scores inférieurs à la moyenne.

Après une vie heureuse passée aux côtés de son père, Kim Peek est décédé à l'âge de 58 ans. Le scénariste de Rain Man, Barry Morrow, prêta de manière permanente la statuette de l'Oscar qu'il reçut pour le film au cimetière où est enterré Peek.


Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top