Ces dernières années, de nombreux joueurs se sont distingués en D1B avant de partir à l’étranger et de disparaître ainsi des radars belges. La trêve hivernale nous a semblé un moment propice pour nous intéresser à ce qu’ils sont devenus.
En ce début d'année 2021, arrêtons nous sur le cas de Marco Weymans, un arrière gauche qui a évolué de 2017 à début 2019 pour le compte de l'AFC Tubize, dont il était un des joueurs les plus en vue. Après être passé par le Beerschot, le PSV et Cardiff City, jeune Belge semblait même promis à un brillant avenir dans notre football professionnel, mais en janvier 2019, il répond aux sirènes d'une aventure risquée à l'étranger.
 
Pas titulaire
 
L'Anversois signe alors à Östersunds FK, en Suède. Le club, situé au centre du pays est un des clubs pro les plus septentrionaux de la planète, avec des températures pouvant descendre jusqu'à -40°C dans la région où Weymans habite depuis maintenant deux ans.
 
Sur le plan sportif, l'expérience suédoise de Weymans n'est pas une réussité totale. En 2019, il n'est titulaire qu'une fois sur deux, environ. Le club achève la saison à la 12e place (sur 16 équipes) en D1 suédoise. La saison passée, le temps de jeu de Weymans se réduit encore. Il clôture l'exercice 2020 avec 12 matches au compteur (dont 5 comme titulaire) et 500 minutes de jeu au total. Ostersunds FK évite la descente de justesse avec une 13e place au classement général.
 
International
 
Mais 2020 a également apporté quelques satisfactions à Weymans. L'ancien international belge en catégories d'âges a entamé sa carrière avec l'équipe nationale du Burundi (le pays d'origine de sa mère) cet automne. Weymans a joué 2x 90 minutes dans deux matches de qualifications comptant pour la CAN (face à la Mauritanie) et a signé un assist à cette occasion.