L'année 2020 est officiellement terminée, mais d’importants rendez-vous attendent déjà les équipes de Liga en ce début d’année. La 17e journée voit notamment s’affronter le Betis et le FC Séville dans un derby toujours très attendu.
Bético ou Sevillista? C'est une question cruciale dans la capitale andalouse. Car Séville n'aime pas seulement le flamenco et les tapas, c'est aussi une ville qui respire le football. Bien que le derby de Madrid entre l'Atlético et le Real Madrid soit le plus important d'Espagne, la bataille la plus âpre pour se voir décerner le statut d’équipe de la ville est sans aucun doute le Derbi sevillano.

Le fait que le duel entre Séville et Betis soit considéré comme le derby le plus chaud d'Espagne est lié à l'histoire mouvementée qui lie les deux clubs. Dans le passé, les supporters des deux camps sont parfois allés trop loin. Par exemple, en 2007, l'entraîneur du FC Séville de l'époque a reçu une bouteille vide sur la tête, lancée par les fans du Betis. Touché à la tête, Juande Ramos a dû être transporté à l'hôpital. Le match a été arrêté et s’est terminé plus tard sur terrain neutre.

Veintidos

Cet épisode restera dans l'histoire comme l'incident Botellazo. À ce jour, c'est le dernier incident notable entre les deux camps. Car si la rivalité entre les deux équipes reste forte, elle a quelque peu faibli ces dernières années. Le décès du joueur de Séville Antonio Puerta, décédé d'une crise cardiaque lors d’un match contre Getafe quelques mois à peine après Botellazo, a fait prendre conscience aux supporters qu'il existe des choses bien plus importantes que le football. Les supporters du Betis ont exprimé leur soutien massivement et les deux camps de supporters se sont rassemblés dans les rues pour rendre hommage au jeune défenseur. Depuis lors, le derby s'est déroulé sans gros débordement.

Il n’est toutefois pas impossible que les fans de Séville se mettent à scander "veintidos" ce week-end. Le numéro 22 est utilisé depuis longtemps par les fans de Séville pour narguer leurs rivaux, en référence à la victoire 22-0 de leur équipe contre le Betis en 1918. Plusieurs joueurs du Betis n’avaient pu prendre congé de leur service militaire et une flopée de jeunes avaient été envoyés au casse-pipe, avec une défaite humiliante à la clé. C'est pourquoi le Betis a longtemps refusé d'inclure le numéro 22 dans sa sélection, jusqu'à ce que la fédération espagnole ordonne que tous les joueurs du noyau portent un numéro de 1 à 25.

Le Betis patine

Après Villarreal-Levante, le derby sévillan sera le deuxième match de Liga en 2021. D'un point de vue sportif, le contraste entre les deux équipes de Séville n'est pas énorme en ce moment. Néanmoins, un club aura tout de même un léger avantage sur l'autre.
Le FC Séville pointe à la sixième place du classement, à trois points à peine de la troisième place.

Le Betis est pour sa part neuvième, mais ses derniers résultats ne sont pas vraiment encourageants. Au cours des huit derniers duels, ils ont subi cinq défaites et seulement engrangé deux victoires. Même l'expérimenté entraîneur chilien Manuel Pellegrini ne semble pour l'instant pas réussir à trouver la bonne formule pour remettre l’ambitieux club sur les bons rails. A Séville, la forme du moment est bien meilleure, puisqu’au cours de leurs huit derniers matches, les Blanquirrojos n'ont perdu qu'une fois et en ont gagné à six reprises.

Les joueurs du Betis auront certainement à cœur de se racheter auprès de leurs supporters, puisque les trois dernières confrontations avec leurs éternels rivaux se sont soldées par des défaites.

Le Betis se vengera-t-il de Séville dans le derby? Découvrez ce samedi 2 janvier à partir de 16h15 en direct sur Eleven Sports 1, disponible dans l’Option All Sports de Proximus Pickx.