Comment Leeds a convaincu Bielsa d’entraîner en D2

La saison dernière, Leeds United a été promu en Premier League. Cela faisait 16 ans que ce club historique et ses supporters espéraient retrouver l’élite du foot anglais. Ce succès, Leeds le doit en partie à un homme, Marcelo Bielsa. Mais pourquoi cet entraîneur qui a connu de grandes équipes a-t-il accepté au départ de rejoindre un club de D2 anglaise? 

Le C.V. de Marcelo Bielsa est bien fourni. Après une courte carrière de joueur (4 saisons en Argentine), l’homme décide, à 35 ans, de se consacrer plutôt au coaching. Il fait ses premières armes au légendaire club des Newell's Old Boys. Pour ses deux premières saisons, il réussit l’exploit de gagner deux fois le championnat d’Argentine. Après ce passage marquant de deux ans, Bielsa fait ses valises pour entamer une carrière aux allures de tour de monde. 

Il entraîne plusieurs clubs d’Amérique du Sud (au Mexique et en Argentine) avant de franchir l’Atlantique pour s’installer sur le banc de l’Espanyol Barcelone. Mais il quitte ses fonctions après seulement 12 semaines, car on lui propose un poste de rêve: entraîner l’équipe nationale d’Argentine. Pendant 6 ans, Bielsa dirige l’Albiceleste, mais ne fait pas mieux qu’une médaille d’or aux JO 2004. Il reprend alors en main l’équipe nationale chilienne, mais démissionne quatre ans plus tard. Il passe ensuite par Bilbao, Marseille, la Lazio Rome (pour deux jours…) et Lille, où il ne remporte aucun trophée majeur. Ces dernières années, Bielsa n’est jamais resté plus d’un an dans le même club. 

Pourquoi Leeds?

Alors qu’on avait l’habitude de le voir dans des clubs européens relativement en vue, Bielsa s’engage en juin 2018 avec Leeds United, un club de D2 anglaise. Ce "géant endormi" du Royaume-Uni traversait alors une mauvaise passe. Ejecté de la Premier League en 2004, Leeds est même tombé en D3 en 2007, la plus grosse déconvenue de son histoire. Le club est ensuite remonté en D2, sans parvenir à se hisser en Premier League. 

En 2018, donc, le président du club, l’homme d’affaires italien Andrea Radrizzani, cherche quelqu’un pour prendre les rênes de l’équipe et raviver la flamme de Leeds. Son choix se porte alors sur Bielsa. Surnommé ‘El Loco’ ("Le Fou"), l’Argentin est réputé pour son caractère sulfureux et son obsession pour le jeu. C’est le type de profil qui donnerait un bon coup de fouet aux Whites. 

Bielsa accepte. Pourquoi? Parce que c’est un homme de défi. Quand on observe son parcours, l’Argentin a toujours choisi des clubs en difficulté, où il fallait tout reconstruire (Bilbao, Marseille, Lille). Et Leeds lui a donné carte blanche: El Loco a pu appliquer sa méthode à la lettre pour insuffler son énergie et sa passion du jeu à ses joueurs. Il était face à un projet ambitieux, mais motivant, avec toutes les clés en main pour viser un exploit

En outre, Bielsa a toujours eu un faible pour les villes fortes, populaires et où le foot est ancré dans la culture. C’est le genre d’ambiance qui grise cet originaire d’Amérique du Sud, continent où le ballon est roi. Alors, comment refuser?

Pari gagnant

En rejoignant Leeds, Bielsa signe un gros contrat faisant de lui l’entraîneur le mieux payé de l’histoire du club. Mais l’investissement en vaudra la peine. L’Argentin opère une révolution au club et réussit un début de saison canon. Les Whites, transformés, gagnent leur quatre premiers matchs (un record) et sont en tête du championnat après neuf journées. Malheureusement, ils échouent en demi-finale des play-offs.

La consécration viendra à peine un an plus tard. Au terme de la saison 2019-2020, Leeds United est sacré champion de D2 et décroche son retour en Premier League, seize ans après l’avoir quittée. Bielsa a désormais le statut de divinité à Elland Road. La ville a même donné son nom a une rue: la Marcelo Bielsa Way… 

Découvrez la série documentaire ‘Take Us Home : Leeds United’ sur Proximus Sports. La série est disponible pour tous les clients disposant de l'option Movies & Series. Si vous n'êtes pas client, vous pouvez la découvrir pour 0,99 € par épisode.

Premier League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top