Ce week-end se déroulait l’évènement All-Stars sur League of Legends. Rassemblant plusieurs petites compétitions dans un gros évènement, le tournoi a notamment vu le belge Bwipo s’imposer dans le tournoi de 1v1. Pour rappel, il remettait cette année son titre en jeu après avoir remporté le tournoi de l’année passée.

C’est un évènement que de nombreux fans attendent tout au long de l’année. Non pas pour l’enjeu, mais bien pour les formats originaux proposés tout au long du week-end. Au programme: matchs entre professionnels de différentes régions pour élire la région dominante, un tournoi de 1v1, des influenceurs défendant l’honneur de leur ligue, mais aussi des anciennes légendes du jeu, de retour pour notre plus grand plaisir.

Un Bwipo en grande forme

Si une partie de l’évènement déchaine les passions, c’est bien entendu le tournoi de 1V1 organisé par Red Bull et qui oppose joueur professionnels et streamers de chaque région, sélectionnées pour l’occasion. Dans le pendant européen du tournoi, notre Belge Bwipo, toplaner chez Fnatic, remettait en jeu son titre remporté l’année passée. Ce dernier a commencé son tournoi face à Corobizar, un streamer français bien connu de la communauté League of Legends. Après avoir remporté le premier round sans l’ombre d’une difficulté, il se retrouvait face au retraité polonais Ravenno. Le Belge nous gratifie alors de son pocket pick, un Shen solide sur ses appuis qui lui permet de se défaire de la Vayne de son adversaire.

Et les demi-finales s’annonçaient électriques ! D’un côté de l’arbre, on retrouvait notre coqueluche face à son jungler de chez Fnatic, Selfmade. Dans l’autre demi-finale, le streamer allemand NoWay affrontait le joueur turc retraité, Elwin. Encore une fois, le champion en titre Bwipo ne tremblait pas face à joueur qui le connait pourtant bien. Après une victoire 2-0, il filait rejoindre NoWay en finale du tournoi européen.

Sans surprise, la connaissance du jeu, et plus spécifiquement des match-ups entre champions, et une bonne dose de talent permettait à Bwipo de s’imposer en dictant son rythme durant les deux manches. Pour la deuxième année consécutive, notre compatriote remporte le trophée de meilleur joueur européen de 1v1 !

La LEC dominante face à la LCS

Dans la catégorie Underdogs Uprising, qui voyait les ligues majeures affronter les représentants de circuits mineurs, la LEC s’est imposée face à la TCL, la ligue turque. On notera d’ailleurs la présence dans ce roster d’un autre belge, Blue, recruté pendant le mercato par SK Gaming. Les représentants européens ont malheureusement laissé filer la rencontre face aux Russes de la LCL.

Et puis, il y a cet affrontement attendu chaque année, l’un de ceux qui détermine la place de la LEC au côté de sa concurrente américaine, la LCS. Pour le All-Stars, les capitaines d’équipes Bwipo et CoreJJ avaient l’honneur de composer leurs équipes respectives parmi un pool de joueurs pour lesquels la communauté avait voté. Seule règle: les capitaines devaient recruter au moins deux joueurs de la région adverse. Pas étonnant donc, de voir Bwipo réunir ses anciens et actuels collègues dans son roster. Nous retrouvions donc Selfmade, Hyllisang, Tactical et Broxah. Si ce dernier nous vient tout droit d’Europe, il évolue chez Team Liquid depuis maintenant deux saisons et était donc considéré comme joueur LCS.

C’est sans surprise que les Européens se sont imposés trois manches à zéro, confirmant une nouvelle fois la suprématie de la LEC sur sa concurrente directe d’outre-Atlantique. La troisième manche nous gratifiait d’ailleurs d’un nombre de kills impressionnant, avec 130 kills réalises au bout de 32 minutes de match.

De leur côté, les Coréens arrachaient la victoire aux Chinois, sur un score sec de 3-0. Un résultat qui nous rappelle que la LCK a récupéré ses lettres de noblesse après un titre mondial récupéré début octobre.

Copyright visuels : Riot Games