Intraitable à nouveau cette semaine en Ligue des champions au FC Salzbourg, Jan Oblak est en état de grâce depuis l'entame de la saison avec l'Atlético Madrid. Ce samedi soir, 21h, le portier slovène pourrait être un véritable cauchemar pour le rival de toujours, le Real Madrid, qui devra se lever tôt pour faire trembler ses filets.
Huit clean sheets en dix rencontres de Liga. Si l'Atlético Madrid est en tête du championnat d'Espagne en ce début de saison, et toujours invaincu, les Colchoneros le doivent en grande partie à leur défense et à l'insubmersible Jan Oblak. Présent dans la capitale espagnole depuis 2014, le portier slovène est impressionnant de régularité au fil des exercices. À tel point qu'il est passé en quelques années de doublure à Benfica à un statut de (quasiment) meilleur gardien au monde...

Courtois rapidement oublié

Le natif de Skofja Loka, situé à 22 km au nord-ouest de la capitale Ljubljana, avait mis du temps pour s'imposer à Lisbonne. Débarqué en 2010 en provenance du NK Olimpija Ljubljana, où il a débuté à seulement 16 ans, Jan Oblak est prêté successivement au SC Beira-Mar, au SC Olhanense, à l'UD Leiria puis au Rio Ave FC. C'est dans ce dernier club qu'il brillera particulièrement en devenant rapidement titulaire. Ses bonnes performances lui offrent alors une place entre les cages de Benfica où il se montre indispensable, enchaîne les feuilles blanches et est finalement élu meilleur gardien du championnat portugais en 2014.

Appelé à remplacer à l'Atlético Madrid Thibaut Courtois, retourné à Chelsea après un prêt réussi de trois ans, le Slovène devient le gardien le plus cher de l'histoire de la Liga (16 millions). Ce nouveau statut ne l'empêche pas cependant de s'asseoir tout d'abord sur le banc de touche. En cours de saison, toutefois, il s'empare de la place du gardien titulaire Ángel Moyá en alignant les grandes performances. En moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, il rentre alors dans le coeur des supporters des Colchoneros et de son entraîneur Diego Simeone.

Le meilleur portier de l'histoire de la Liga ?

Depuis ses débuts en Liga, en mars 2015, Jan Oblak a terminé plus de la moitié de ses matchs de championnat sans encaisser le moindre but. En 201 rencontres de championnat d'Espagne, il a réussi, en effet, à réaliser 113 clean sheets. Même s'il se trouve encore loin du record détenu par Andoni Zubizarreta (233 feuilles blanches), le gardien slovène a déjà marqué l'histoire dans la péninsule et pourrait encore le faire prochainement.

Jan Oblak pourrait, en effet, améliorer lors de cet exercice son propre record de "Meilleur quota de buts encaissés en une saison" qui s'élève à 18 buts concédés en 38 matchs (ratio de 0,474 but par rencontre). À l'heure actuelle, il partage ces stats avec Francisco Liaño, ancien portier du Deportivo La Corogne dans les années 90. Ce dernier détient également le record du plus grand nombre de clean-sheets dans une saison: 26.

Avec seulement deux buts encaissés en dix rencontres, pour huit clean sheets, Jan Oblak a de quoi se mettre à rêver. Ce weekend, contre le Real Madrid, il a l'occasion de montrer, face à Thibaut Courtois, qu'il fait partie des plus grands de l'histoire de la Liga. Ce duel sera sans aucun doute également décisif dans la course au Trophée Zamora qui est détenu actuellement par le Diable Rouge. En cas de nouvelle récompense, le gardien slovène rejoindrait Antoni Ramallets et Víctor Valdés qui détiennent le record de trophées avec 5 récompenses.

Suivez le choc entre le Real Madrid et l'Atlético Madrid, ainsi que les autres rencontres de Liga sur Eleven Sports, disponible dans l'Option All Sports de Proximus Pickx.

Le calendrier complet de la 13e journée de Liga:

Samedi:
Getafe - FC Séville: à partir de 16h15 sur Eleven Sports 3
Real Madrid - Atlético Madrid: à partir de 21h sur Eleven Sports 1
Dimanche:
Real Sociedad - Eibar: à partir de 14h sur Eleven Sports 2
FC Barcelone - Levante: à partir de 21h sur Eleven Sports 1