Une quinzième journée avec 9 duels, 24 buts, 3 matches nuls, 5 victoires à domicile, 1 succès en déplacement et 4 clean sheets. Des chiffres qui n’ont rien d’exceptionnels, sans doute. Mais cette journée a cependant été riche d’enseignements...
Waasland-Beveren est l’un des grands vainqueurs du week-end, voire même de la semaine, puisque les Waaslandiens viennent de prendre 7 points sur 9 en l’espace de huit jours et s’extraient à pas de géants de la zone rouge. D’une équipe qui paraissait déjà condamnée à la relégation, voilà que l’équipe du Freethiel se transforme en formation du ventre mou du classement, à un petit point de Gand. Un exploit remarquable pour un club qui depuis début janvier n’avait pris que 11 points.
 
Genk, inarrêtable
 
L’autre grand vainqueur de la quinzième journée est le KRC Genk. Les Limbourgeois avaient connu un début de saison difficile. Hannes Wolf, le coach allemand, en avait fait les frais en étant remplacé par Jess Thorup. Sous la férule de l’entraîneur danois, le Racing s’était réveillé pour prendre 11 points sur 15 avant que son mentor ne tire sa révérence. Mais la machine du club phare du Limbourg était relancée. Depuis lors, Genk a signé un 15 sur 15 et est en tête du classement de la JPL depuis deux journées. Coachés depuis trois matches par John van den Brom, les leaders de la JPL flinguent à tout venant avec 13 buts marqués en l’espace de 270 minutes ! Vendredi, un gros test les attend à Anderlecht...
 
Le Club malgré un calendrier démentiel
 
Les Blauw en Zwart ont battu difficilement St-Trond ce week-end. Mais en l’occurrence, il n’y a que les trois points qui comptaient dans ce match contre les Canaris, coincé entre deux rencontres de Ligue des Champions capitaux pour les Gazelles. Sur la scène domestique, les hommes de Philippe Clement demeurent sur une série de 5 matches sans défaite et un bilan plus qu’honorable de 11 sur 15. Quand on sait que samedi, le Club a aligné 6 joueurs Belges dont trois issus de son centre de formation (Mechele, De Ketelaere et Van der Brempt), cela force le respect... 
 
Le RSC Anderlecht, roi des matches nuls
 
Le Sporting d’Anderlecht n’est qu’à deux points du top 4. Cependant, depuis quelques semaines, l’équipe de Vincent Kompany stagne avec un bilan de 3 sur 12 lors de ses quatre derniers matches. A Waregem, les Mauves ont signé leur 8ème match nul de la saison en JPL (en 15 matches), ce qui en fait les rois du partage (avec l’AS Eupen) au sein de l’élite belge. A six reprises, les Mauves ont mené à la marque avant de concéder l’égalisation.
 
Charleroi marque le pas et ne marque pas
 
Depuis son 19 sur 21, le Sporting carolo n’a plus pris que 5 points sur 24. Pire même, lors de ses quatre dernières rencontres, Charleroi n’a pris que 1 point sur 12 et n’a inscrit qu’un seul but en l’espace de 360 minutes. Si on ne prenait en compte que les 8 dernières journées du championnat pour établir le classement de la JPL, les Zèbres seraient actuellement lanterne rouge avec 5 points, derrière St-Trond (6), Malines (7) et Mouscron (7). L’équipe de Karim Belhocine est manifestement en crise.
 
Gand, impuissance 4
 
Défaits à Ostende (2-1), les Buffalos, candidats avoués au titre avant la saison, auront bien du mal à se hisser dans le top 4 d’ici la fin de la saison. Treizième au classement avec 16 points sur 45, La Gantoise doit surtout regarder derrière elle, car St-Trond et Mouscron, les deux équipes actuellement relégables, ne sont respectivement qu’à 5 et 6 points. De sorte qu’on peut également parler de crise du côté de la Ghelamco Arena où quatre entraîneurs déjà (Thorup, Bölöni, De Decker et ... Vanhaezebrouck) se sont succédés sur le banc depuis l’entame de la saison. 
 
Onuachu insatiable 
 
En marquant deux nouveaux buts ce week-end face à l’Antwerp, Paul Onuachu creuse l’écart par rapport à ses concurrents au classement des buteurs de la JPL. Avec 14 buts lors des 14 matches de championnat auxquels il a participé cette saison, l’attaquant nigérian tourne à une moyenne d’un but par match. A noter, par ailleurs, que dans le top 10 des meilleurs buteurs, on trouve deux joueurs de Genk (Onuachu et Bongonda), deux joueurs du Beerschot (Holzhauser et Tissoudali), deux joueurs d’OHL (Henry et Sowah), un joueur de Courtrai (Mboyo), un joueur du Cercle (Ugbo), un joueur de Gand (Yaremchuk) et un joueur de Zulte-Waregem (Bruno). Le Club de Bruges et l’Antwerp, pourtant deux équipes du top 4 actuel, n’ont aucun joueur placé dans ce top 10 !