La brillante victoire de mercredi dernier contre le Zenit lors de la cinquième journée de Champions League a assuré au Club Brugge un hiver européen, la question reste de savoir dans quelle ligue. Ce n'est qu'avec une victoire à Rome que les Blauw en Zwart continueront en Champions League, dans tout autre scénario ce sera l’Europa League.
Cela faisait déjà depuis 2005 que le Club de Bruges attendait de remporter un autre match à domicile en Ligue des champions. Portillo, Balaban et Verheyen avaient mis le Rapid Vienne au tapis. Mercredi dernier, au Jan Breydel, Charles De Ketelaere s'est distingué face au Zenit en occupant le poste inhabituel d'attaquant central. Reste à savoir à quel poste l'entraîneur Philippe Clément alignera son poulain sur le terrain de la Lazio.
 
La dernière fois que le Club a dû disputer un match européen en Italie, c'était en septembre 2015. Le Club de Bruges n'en aura pas gardé un bon souvenir, puisque les troupes du T1 de l'époque, Michel Preud'homme, s’étaient inclinées 5-0 contre Naples après une leçon d'efficacité.
 
Coup d'éclat contre le Milan AC
 
Pour la dernière victoire de Bruges sur un terrain italien, nous devons remonter dans le temps. Environ 17 ans, pour être exact. Le mercredi 22 octobre 2003, le Club de Bruges de l'entraîneur Trond Sollied avait battu l'équipe vedette de l'AC Milan, avec Nesta, Maldini, Pirlo, Kaka, Seedorf, Shevchenko et Inzaghi, avec la plus petite différence au Giuseppe Meazza. Andres Mendoza a marqué l'unique but du match.
 
Joli détail : au Club, l'actuel entraîneur, Philippe Clément, était sur le terrain en position de défenseur central. Ivan Gvozdenovic, Birger Maertens, David Rozehnal, Peter Van der Heyden, Olivier De Cock, Timmy Simons, Nastja Ceh, Sandy Martens et le gardien de but Dany Verlinden complétaient le onze. Bruges faisait office de petit poucet par rapport à l'équipe mondiale de Milan qui avait remporté la Ligue des champions quelques mois plus tôt en battant la Juventus aux tirs au but. Malgré la victoire éclatante contre le tenant du titre, le Club Brugge avait terminé troisième dans sa poule de Ligue des champions et avait poursuivi sa route en Coupe de l'UEFA, où il avait échoué contre Bordeaux en huitième de finale.
 
Le tueur Immobile
 
La mission du Club contre la Lazio n'est peut-être pas aussi difficile aujourd'hui qu'elle l'était alors, mais il ne faut pas la sous-estimer. La star de la Lazio, Ciro Immobile, est un véritable buteur qui a également marqué lors de la première journée de la Ligue des champions contre Dortmund. Il a été le meilleur artificier la saison dernière en Serie A avec 36 buts.
 
Dans cette Serie A, la Lazio n'a pas encore atteint son niveau de la saison dernière, si bien que le club romain traine actuellement dans le ventre mou du classement. Néanmoins, le Club n'a pas réussi à s'imposer lors de la deuxième journée face aux Romains, qui étaient venus à Bruges sans Immobile et Luis Alberto en raison de problèmes liés au covid.
 
Avec une place en huitièmes de finale de la Ligue des champions, l'enjeu est de taille, et le match contre la Lazio sera sans aucun doute le plus important de cette première partie de saison.
 
Suivez l’intégralité de la Champions League sur Proximus Sports, disponible dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.
 
Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.