En dominant largement la Suisse mardi dernier sur le score de 4-0, les Red Flames ont validé leur ticket pour l’Euro 2022. La Belgique se rendra donc en Angleterre en juillet 2022 pour rencontrer le gratin européen tout en espérant réaliser un beau parcours.

Les Red Flames ont allié le résultat et la manière pour décrocher la première place de leur groupe lors des qualifications pour l’Euro 2022 de football. Ce sera le deuxième Euro de l’histoire pour les Belges après une première expérience en 2017. A l’époque, les Red Flames avaient été éliminées à l'issue de la phase de groupes du tournoi. Les Belges avaient fait douter les Néerlandaises, futures lauréates de la compétition organisée aux Pays-Bas

L’Euro 2021, qui s’est transformé en Euro 2022 afin de ne pas concurrencer l’Euro masculin, se déroulera en Angleterre du 6 au 31 juillet 2022. Quatre groupes de 4 équipes sont au programme avec un ticket pour la suite du tournoi pour les deux premiers de chaque groupe. Pour l’instant, sont qualifiés l’Angleterre, la Belgique, la France, les Pays-Bas, le Danemark, l’Allemagne, l’Islande, la Norvège et la Suède. Les autres équipes qualifiées seront connues dans les prochains mois. 

Faire mieux qu’en 2017

Après la qualification, on peut déjà se poser la question des ambitions même si on est encore loin du match d’ouverture. L’objectif sera de faire mieux que lors du précédent Euro. Un Euro 2017 marqué par le renvoi pour des raisons disciplinaires de Kassandra Missipo quelques jours avant le début des hostilités. Depuis lors, celle qui évolue à Anderlecht a regagné sa place et la confiance du coach national, Ives Serneels

La Belgique avait quitté les Pays-Bas sur trois défaites, dont deux face aux futures finalistes, les Néerlandaises et les Danoises. Une première à l’échelon international qui avait laissé entrevoir de belles choses. Mais les Red Flames n’avaient pas pu confirmer en loupant la qualification pour le Mondial 2019 organisé en France. Une véritable déception à l’époque qui avait aussi servi de déclic. 

En 2022, l’objectif sera sans doute d’au moins sortir du groupe pour ainsi disputer un quart de finale qui hisserait Tessa Wullaert et ses équipières dans le top 8 européen.

Un groupe encore jeune

D’ici là, le staff des Red Flames aura l’occasion de travailler les petits défauts de cette campagne de qualification. On se souviendra de la défaite en Suisse fin septembre qui devrait servir pour la suite des événements. 

On le sait, Ives Serneels ne pourra plus compter sur l’expérimentée Heleen Jaques qui a décidé de raccrocher avec l'équipe nationale après cette qualification. Le noyau actuelle est jeune mais va gagner en maturité jusqu’au tournoi. "Nous avons un très bon mélange entre jeunesse et expérience afin d'encore franchir une étape" a déclaré le coach national après la victoire face à la Suisse. 

Les Red Flames semblent donc bien armées pour aborder au mieux cet Euro 2022 alors qu'elles viseront aussi la qualifcation pour la Coupe du monde 2023 qui se tiendra en Australie et en Nouvelle-Zélande. Un tournoi qui accueillera 32 équipes et non plus 24 comme en 2019. Aucune excuse pour les joueuses belges qui, on l’espère, vont continuer leur progression.