NFL : les Eagles dans la toundra glacée de Green Bay

Le calendrier de la NFL est actuellement chamboulé par l'épidémie de Covid-19.

NFL : les Eagles dans la toundra glacée de Green Bay

Le report du match entre les Steelers et les Ravens le week-end dernier a poussé la Ligue à reporter le match Ravens – Cowboys prévu ce jeudi au mercredi 9 décembre à 2 h 05 (sous réserve de changement). Vous pourrez le suivre sur les chaînes d'Eleven Sports.

Green Bay Packers – Philadelphia Eagles, dimanche 06/12 à 22 h 25

Vainqueurs des Chicago Bears la semaine dernière (un match que vous avez pu suivre sur Eleven Sports), les Packers sont en position idéale pour s'imposer dans la division NFC Nord et se qualifier pour les play-offs. Face à eux ce dimanche, ils trouveront des Eagles eux aussi en lutte pour la qualification, même s'ils ne sont plus que l'ombre de l'équipe qui avait remporté le Super Bowl en 2017.

Des Philadelphia Eagles en fin de cycle

Après le Super Bowl LII remporté en 2017, les Eagles sont rentrés dans le rang. De nombreux acteurs de la prodigieuse épopée de 2017 sont encore présents à Philadelphie, au premier rang desquels le coach principal Doug Pederson. Mais la magie n'opère plus. Depuis leur titre, les Eagles se sont toujours qualifiés pour les play-offs, mais ils le doivent davantage à la faiblesse de l'opposition dans leur division qu'à la qualité de leur jeu.Cette saison encore, les équipes de la NFC Est sont à la peine et malgré leur bilan négatif, les Eagles restent dans la course. Mais les Packers paraissent néanmoins trop forts pour eux. Lors de la prochaine intersaison, les dirigeants de Philadelphie pourraient vouloir prendre un nouveau départ. (photo : Carson Wentz)Notre pronostic : victoire des Packers

Les Packers, la plus belge des franchises NFL

Lambeau Field, le stade des Packers, est l'un des lieux les plus mythiques en NFL. Construit en 1956, il a été rebaptisé en 1965 en l'honneur d'Earl « Curly » Lambeau, décédé quelques mois plus tôt. Fondateur et premier entraîneur des Packers, il a conduit Green Bay à 6 titres de champion entre 1921 et 1949.Curly Lambeau est le petit-fils de Victor Lambeau, un habitant de Grez-Doiceau ayant émigré dans le Wisconsin durant la deuxième moitié du 19e siècle. Cet État a d'ailleurs accueilli de nombreux Wallons à cette époque et certains villages ont une consonance très belge : Belgium, Brussels, Walhain ou encore Rosière. Si vous cherchez une équipe à supporter, vous l'avez peut-être trouvée ! En hiver, le froid et le vent qui règnent sur le Wisconsin font du Lambeau Field un terrain hostile pour les adversaires des Packers. En décembre, la neige est très souvent présente et renforce le cachet si particulier de ce stade. Le surnom de « Toundra glacée » lui va à ravir. Il l'a acquis en 1967, après la finale du championnat NFL entre les Packers et les Dallas Cowboys. Un match entré dans la légende de la NFL.

L'Ice Bowl

Le 31 décembre 1967, les Green Bay Packers accueillent les Dallas Cowboys pour la finale du championnat NFL. L'enjeu : se qualifier pour le Super Bowl II et affronter le champion AFL. Il fait - 26 °C. Avec le vent glacial qui souffle sur le Lambeau Field, la température ressentie est de - 38 °C. Les arbitres ne peuvent pas mettre leur sifflet métallique en bouche au risque qu'il leur colle aux lèvres et arrêtent les actions avec la voix. Transis de froid, les joueurs peinent à se déplacer. Surnommé « Ice Bowl », ce match est l'un des plus célèbres de l'histoire de la NFL. Les Packers entraînés par Vince Lombardi (celui qui a remis le trophée au gagnant du Super Bowl), l'emportent 21-17 avant de gagner le Super Bowl deux semaines plus tard face aux Oakland Raiders... sous le soleil de Miami.

Kansas City Chiefs- Denver Broncos, lundi 07/12 à 2 h 20

Avec une fiche de 10 victoires et 1 défaite, les Chiefs poursuivent sur la lancée de leur titre conquis la saison dernière. Emmenée par Patrick Mahomes, Kansas City est la meilleure attaque aérienne de la ligue. La semaine dernière face aux Buccaneers, le receveur Tyreek Hill (photo) a réalisé une performance incroyable. 13 réceptions, 269 yards, 3 touchdowns. Plus de 20 yards en moyenne par réception ! Quand les Chiefs sont à ce niveau, qui peut les arrêter ?

La folle semaine des Denver Broncos

Du côté de Denver, l'ambiance était moins festive le week-end dernier. Après le contrôle positif à la Covid-19 de l'un de leurs quarterbacks, tous les lanceurs de l'équipe ont été placés en isolement. Privés de lanceur pour affronter les New Orleans Saints, ils ont fait appel à un receveur issu de leur practice squad, Kendall Hinton. Il a joué au poste de quarterback durant trois saisons à l'université de Wake Forest (en blanc sur la photo), mais son niveau étant jugé insuffisant, il avait été reconverti en receveur lors de sa dernière année. À 23 ans, il a donc disputé son premier match en NFL dans des conditions très particulières.Il a fait ce qu'il a pu, mais avec un seul jour de préparation, il ne fallait pas attendre de miracle. Ses stats : 1 passe de 13 yards complétée sur 9 tentatives. Drew Lock devrait être de retour pour affronter les Chiefs, mais pas sûr que cela suffise pour venir à bout de cette incroyable armada. Notre pronostic : victoire des Chiefs

Baltimore Ravens – Dallas Cowboys, mercredi 09/12 à 2 h 05

Prévu jeudi dernier, le match entre les Pittsburgh Steelers et les Baltimore Ravens a finalement été déplacé à mardi en raison d'une multitude de cas de Covid-19 dans l'effectif des Ravens. Par conséquent, le match qui devait opposer Ravens et Cowboys ce jeudi a lui aussi été reporté. Rendez-vous donc ce lundi 7 décembre à 23 h pour cet affrontement entre équipes qui n'ont plus le droit à l'erreur dans la course aux play-offs. (photo : le tight end Mark Andrews)

Les Ravens à la peine

La saison dernière, les Ravens étaient inarrêtables. Avec une défense solide et une attaque qui écrasait tout sur son passage grâce à un jeu au sol extrêmement bien huilé, personne ne semblait capable de les arrêter. Mais lors du premier match de play-offs, tout s'effondre. Éliminés par les Titans, ils se relèvent avec une immense gueule de bois.Si son niveau de jeu est moins élevé que la saison dernière, Baltimore demeure cependant une bonne équipe. Le problème, c'est que ses adversaires directs sont plus forts qu'en 2019. Les Steelers impressionnent et trônent en tête de l'AFC Nord, tandis que les Browns semblent avoir acquis une certaine maturité. Les Ravens occupent donc la 3e place de leur division et s'ils restent en course pour les play-offs, ils ne peuvent plus se louper. (photo : le tight end Mark Andrews)

Les Cowboys peuvent-ils encore y croire ?

Les Dallas Cowboys sont actuellement la plus mauvaise équipe de la Conférence NFC avec un bilan de 3-8. Mais comme les Eagles, ils peuvent toujours accrocher le titre en NFC Est. Peuvent-ils y parvenir malgré la saison décevante qu'ils livrent ? C'est possible. Actuellement en tête, les Giants ne comptent qu'une victoire de plus que Dallas et lors des quatre derniers matchs, les Cowboys affrontent deux rivaux de division (Eagles et Giants) et une équipe qui affiche un bilan plus mauvais qu'eux (Bengals). Ces confrontations, Dallas est capable de les gagner. Mais ce lundi face à Baltimore, cela devrait être plus compliqué. Notre pronostic : victoire des Ravens

Info

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top