Un Clasico bien pâle, des Européens qui ne marquent pas, le Beerschot qui repasse en tête du classement. La JPL cette saison est en mal de repères...
 
Même si quatre équipes de la JPL n’ont ni encaissé, ni marqué de buts, la quatorzième journée nous a valu tout de même 29 buts. Le Racing Genk qui a signé un 18 sur 18 grâce à sa victoire au Cercle (1-5) a pris ainsi pas moins de 17 % des buts à son compte, permettant ainsi à Onuachu de conforter sa première place au classement des buteurs en ajoutant deux boules à son compteur (12 buts marqués) et à Bongonda d’inscrire son huitième but lors de ces cinq dernières rencontres. 
 
Charleroi marque, mais marque le pas
 
Le Sporting de Charleroi boîte. Après une entame de saison tonitruante (19 sur 21), les Zèbres sont en train de manger leur pain noir avec un maigre bilan de 4 sur 18. Au Kehrweg, les hommes de Belhocine ont à nouveau concédé une défaite, mais en parvenant néanmoins à marquer un but. Les Carolos ont toujours marqué au moins un but cette saison, à l’exception de la semaine passée lors du duel perdu contre Gand (0-1).
 
Le Beerschot secoue tous les filets
 
Manifestement, pour le Beerschot, le football, c’est inscrire des buts. Et les hommes de Hernan Losada le rappellent semaine après semaine. Avec 38 buts marqués cette saison, les Mauves anversois ont planté autant de buts que Mouscron, Waasland Beveren et St-Trond réunis. Mais à Malines (2-3), les champions de 1B ont réussi la gageure d’inscrire les cinq buts de la rencontre avec deux auto-buts signés Frans et Mboko et trois buts dans les bons filets paraphés par Tissoudali, Van den Bergh et Coulibaly.
 
Les Européens claudiquent
 
Le Club de Bruges, La Gantoise et le Standard ont joué cette semaine sur la scène européenne. Ce week-end, aucune de ces trois équipes n’a réussi à marquer le moindre but. Si les Blauw en Zwart et les Rouches n’en ont pas encaissé non plus, Gand a pris à nouveau l’eau. Une défaite qui pourrait être lourde de conséquences pour les Buffalos qui restent à 8 points du top 4, mais aussi pour le staff technique. Seul l’Antwerp (par ailleurs, notre seul représentant convaincant sur la scène européenne) a pu alimenter le marquoir (3-2) au terme d’un match-spectacle contre l’OHL.
 
Lutte pour le maintien indécise
 
Il y a quelques semaines, Mouscron et Waasland Beveren semblaient déjà condamnés aux deux dernières places de la JPL. Mais les Hurlus et les Waaslandiens se rebiffent et relancent la lutte pour le maintien. Ainsi, l’Excel vient de signer un 4 sur 6 contre le Cercle et le Club de Bruges en l’espace de trois jours, tandis que l’équipe du Freethiel vient de signer un 4 sur 6 également contre St-Trond et Ostende. St-Trond, l’antépénultième au classement avec 11 points, n’a plus que deux et cinq points d’avance sur Waasland-Beveren et Mouscron. Cependant, l’Excel compte un match de moins.
 
Un Clasico particulièrement insipide
 
Depuis l’an 2.000, lors des 61 Clasicos du football belge, il n’y a eu que sept nuls blancs. Dimanche, c’était ainsi le septième duel entre Anderlecht et le Standard qui s’est terminé sur un partage sans but, au terme un match somme toute assez décevant pour ne pas dire insipide.  Pour les Mauves, il s’agit néanmoins d’un quatrième match d’affilée sans défaite contre l’ennemi juré de Sclessin.
 
Fait marquant
 
Depuis le début de la saison, 382 buts ont été marqués en Jupiler Pro League par … 164 joueurs différents ! Paul Onuachu reste cependant le premier de la classe avec 12 buts !