Les Blauw en Zwart affrontent le Zénith Saint-Pétersbourg ce soir en Ligue des Champions. Lors de cet avant-dernier match du groupe F, Bruges peut s’assurer la troisième place en cas de victoire. Après deux lourdes défaites (0-3 et 3-0) contre Dortmund, les Brugeois doivent absolument retrouver la direction du but.

Le début de saison laissait penser que le Club de Bruges serait une machine à buts cette année. En cause, des résultats fleuves contre les autres équipes de Jupiler Pro League: 0-4 contre Eupen, 4-1 contre Waasland-Beveren, 0-6 contre Zulte-Waregem ou encore 3-0 contre Anderlecht

Or, force est de constater que les Blauw en Zwart ont perdu leur force de frappe. Si elle a encore réussi à planter trois buts à Ostende et deux à Malines il y a quelques semaines, l’attaque brugeoise peine aujourd’hui à trouver le chemin des filets. Cela se ressent surtout en Ligue des Champions, où Bruges n’a réussi à inscrire que trois buts en quatre matchs: deux contre le Zenit et un contre la Lazio Rome. Les deux confrontations contre Dortmund furent blanches au marquoir côté brugeois (0-3 et 3-0).

Pourtant, le coach brugeois Philippe Clement opte généralement pour un système de jeu offensif: un 3-5-2 avec l’apport d’ailiers portés sur l’attaque, comme Diatta ou De Ketelaere, voire un 4-3-3 avec un trio d'attaquants. Cette stratégie a longtemps fait ses preuves, permettant à Bruges d’apporter le danger de tous les côtés. Cela s’illustre notamment par le nombre de buteurs différents dans le noyau: les 32 buts brugeois, toutes compétitions confondues, ont été inscrits par 12 joueurs différents. Mais aujourd’hui, la recette ne fonctionne plus.

Une précision qui fait défaut

Bruges n’a marqué que 8 buts sur ses 8 derniers matchs. Un manque d’efficacité qui influe inévitablement sur les résultats, puisque les Blauw en Zwart n’ont signé que deux victoires sur cette même période. Pourtant, le noyau brugeois n’a dû essuyer aucune grave blessure. Les meilleurs buteurs de l’équipe n’ont jamais été absents: les Vanaken (6 buts), Diatta (6 buts), Vormer (3 buts), Badji (3 buts) ou encore Lang (3 buts) ne ratent quasi aucun match.

Ce qui semble manquer, par contre, c’est l’inspiration et la précision. Contre Dortmund la semaine dernière, les Brugeois n’ont tenté que deux tirs, dont aucun n’était cadré. Face à Mouscron ce samedi, ils n’ont cadré qu’une seule de leurs huit tentatives. Si l’on remonte au match du 21 novembre contre Courtrai, Vanaken et les siens n’ont cadré que 4 tirs… Difficile de marquer dans ces conditions. Bruges a l’habitude de dominer dans le jeu, s’arrogeant généralement la possession du ballon, mais ne parvient pas à convertir les occasions.

Au stade Jan Breydel ce soir, les troupes de Philippe Clement vont devoir travailler la finition. La défense du Zénith Saint-Pétersbourg est loin d’être une forteresse, avec 8 buts encaissés en quatre matchs de Ligue des Champions. Il faudra donc exploiter les failles, marquer et retrouver l’efficacité qui faisait l’atout de Bruges.

Le match Club de Bruges - Zénit Saint-Pétersbourg est à voir ce mardi soir en direct à partir de 20h45 sur Proximus Sports 2. Suivez l’intégralité de la Champions League sur Proximus Sports, disponible dans l'option All Sports de Proximus Pickx.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.