Le Valence CF a depuis longtemps cessé d'avoir l'aura d'un club du top européen. Depuis ce qui s'est passé l'été dernier à Mestalla, les fans se demandent désormais à quelle sauce leur équipe va être mangée dans les prochaines années. La moitié du noyau a en effet été mise à la porte lors du dernier mercato tandis qu'aucun remplaçant n'a été recruté par le controversé président Peter Lim.
Nous sommes le 17 mai 2014. Le milliardaire et homme d'affaires singapourien Peter Lim, avec sa société Meriton Holdings, devient le nouvel actionnaire principal du Valence CF et arrive avec de grandes ambitions. L'une de ses premières décisions en tant que président est de mettre à la porte le coach à succès Juan Antonio Pizzi, qui a mené le club en demi-finale de l'Europa League en 2014. Les supporters ne le savent pas encore mais il s'agit là du début d'un véritable carrousel.

L'année suivante, Nuno Espírito Santo obtient une belle quatrième place avant de connaître une descente vertigineuse avec deux classements finaux dans le ventre mou de la Liga (11e en 2015-2016 et 12e en 2016-2017). L'arrivée de Marcelino permet alors aux "Ches" de retrouver de leur superbe. Quatrièmes du championnat d'Espagne, ils remportent également la Copa del Rey, un premier trophée depuis près de onze ans.

Un exode massif cet été

Contre toute attente, Marcelino et le directeur sportif Mateu Alemany sont toutefois remerciés dans la foulée. Albert Celades est désigné pour prendre les rênes de l'équipe et termine à une pauvre neuvième place. L'absence de joutes européennes et l'impact du Covid-19 forcent alors Peter Lim à prendre des mesures encore plus drastiques.

Comme Valence manque de liquidités, il faut monétiser un certain nombre de joueurs. Le tout puissant président en profite alors pour mettre les vieux fidèles de Marcelino à la porte. Le joueur vedette et capitaine Dani Parejo est cédé gratuitement à son rival Villarreal, tandis que Francis Coquelin rejoint également les rangs du sous-marin jaune. Le grand talent Ferrán Torres est vendu à Manchester City pour la modeste somme de 23 millions d'euros et le sniper Rodrigo fait ses valises pour Leeds pour 30 millions où il évolue désormais sous les ordres de Marcelo Bielsa. En outre, le contrat du vétéran Ezequiel Garay n'est pas prolongé et Geoffrey Kondogbia est transféré à l'Atlético de Madrid.

Non seulement la moitié de l'équipe de base est vendue à bas prix, mais Peter Lim décide à la surprise générale de ne pas attirer de nouveaux joueurs. Beaucoup d'observateurs ne donnent pas cher de la peau de Valence qu'ils désignent tout bonnement comme un candidat à la relégation.

Une chute dans le fond du classement

Lorsqu'il a signé dans l'est de l'Espagne en juillet dernier, le nouveau coach principal Javi Gracia savait où il mettait les pieds. Mais l'ancien entraineur de Watford n'a pas su faire des miracles. Il y a bien eu une victoire folle contre le Real Madrid, 4-1, mais dans l'ensemble, la saison est décevante. L'équipe n'a jamais réussi à décoller au point d'être engluée dans le ventre mou du classement, avec seulement une poignée de points (7) d'avance sur la zone rouge.

L'explosion des jeunes prodiges Yunus Musah et Kang-in Lee a amené un peu de positif dans la saison du club, mais c'est évidemment trop peu. Avec ses 9 buts (dont 3 contre le Real Madrid), Carlos Soler est le meilleur buteur de l'équipe, mais là encore c'est trop peu pour espérer faire bonne figure.

Aujourd'hui, Valence se bat plutôt pour son maintien. Hélas, depuis 1 mois les "Ches" n'ont plus remporté la moindre victoire. La venue du FC Barcelone ne risque pas de mettre fin à cette série catastrophique. Il reste 6 journées, et on se demande si Valence a atteint le fond du trou...

Suivez la Liga tout au long de la saison, et notamment Valence - FC Barcelone ce dimanche à 21h, sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait All Sports de Proximus Pickx.


Le programme en Liga

Samedi:
Elche-Atlético Madrid: à partir de 16h15 sur Eleven Sports 1
Huesca-Real Sociedad: à partir de 18h30 sur Eleven Sports 1
Real Madrid-Osasuna: à partir de 21h sur Eleven Sports 1

Dimanche:
Valladolid-Real Betis: à partir de 14h sur Eleven Sports 3
Valence-FC Barcelone: à partir de 21h sur Eleven Sports 1