Irrésistible en début de saison, le Sporting de Charleroi est dans le creux de la vague en ce moment en Jupiler Pro League. Quatrièmes au classement, les Carolos pourraient glisser hors du top 4 ce weekend en cas de contre-performance à Eupen.
Que les mois d'août et de septembre semblent loin pour le Sporting de Charleroi. Après une entame de saison exceptionnelle récompensée d'un 18 sur 18, les troupes de Karim Belhocine viennent de boucler une nouvelle série de six matchs avec un bilan bien moins intéressant de 5 sur 18. Une chute vertigineuse qui a fait glisser les Carolos de la position de leader à la quatrième place du classement. Positionnés à seulement trois points de la tête occupée par le Club de Bruges, avec toujours une rencontre de moins au compteur, les Hennuyers n'ont aucune raison de paniquer mais ils doivent toutefois impérativement redresser la barre avant de plonger un peu plus dans le doute.

La chance fuit le Pays Noir

Le duel du weekend dernier face à La Gantoise résume à lui seul tous les problèmes actuels de Charleroi: inefficacité, faillite des cadres et problèmes défensifs. Le parallèle avec le succès du début de saison en Venise du Nord chez les Blauw en Zwart peut d'ailleurs facilement être fait. Si Ryota Morioka avait profité à l'époque d'une mauvaise relance de la défense brugeoise pour inscrire le seul but du match, il en a été de même dimanche dernier avec l'offrande malheureuse de Dorian Dessoleil à Osman Bukari pour l'unique réalisation de la soirée. Cynique en début de saison, le Sporting a vu son propre jeu se retourner contre lui.

Après avoir encaissé un seul but en cinq journées de championnat, Nicolas Penneteau vient également de se retourner à dix reprises sur les sept dernières confrontations. Toujours doté de la défense la plus imperméable de l'élite, avec le Club de Bruges (11 buts concédés), Charleroi ne fait cependant plus preuve de la même solidité qu'en début de saison. La faute notamment à des erreurs individuels mais aussi à un rendement inférieur des éléments censés épauler l'arrière-garde comme Marco Ilaimaharitra.

Une éclaircie en vue ?

Karim Belhocine pourrait profiter de ces prochaines semaines pour rectifier le tir avec un calendrier plus qu'abordable. Après un déplacement à Eupen, Charleroi affrontera, en effet, Waasland-Beveren, Courtrai, Saint-Trond et le Cercle de Bruges. Le coach des Zèbres devrait également injecter du sang neuf qui fera assurément travailler la concurrence. Si Shamar Nicholson effectuera rapidement son retour après des problèmes liés au covid-19, Lukasz Teodorczyk, Jon Flanagan, Ivan Goranov voire Massimo Bruno apporteront, eux, de nouvelles solutions au T1 hennuyer.

Une bouffée d'oxygène dans le Mambourg tant le plan carolo est devenu facile à lire ces derniers temps. Les adversaires en ont évidemment profité en coupant tout simplement les lignes de passes de la défense vers Marco Ilaimaharitra et surtout Ryota Morioka. Ce vendredi déjà, face à Eupen, Charleroi pourrait miser sur l'effet de surprise et relancer définitivement la machine.

Suivez Eupen-Charleroi ce vendredi 27 novembre à 20h45 sur Eleven Pro League 1, disponible dans l'Option All Sports de Proximus Pickx.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode "interactif". Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.