Les cinq ingrédients essentiels d'un bon thriller

Un thriller doit accrocher le spectateur du début à la fin, mais quels sont les ingrédients indispensables à toutes les meilleures productions ? Proximus Pickx vous propose sa liste.

Un mystère

Tout débute avec un bon mystère: un personnage doit lever le voile sur un épisode de son passé, un personnage se retrouve dans un environnement hostile et doit découvrir ce qu'il se passe, les recettes sont multiples, mais il faut que le spectateur cherche le dénouement de l'intrigue en même temps que le personnage principal. Un schéma souvent utilisé est le "Whodunit", pour " Who has done it ?": un cadavre est découvert, et c'est à l'inspecteur en service de découvrir qui a commis le meurtre.

Cette structure inspirée du roman policier peut également être modernisée. Le film 'À couteaux tirés', sorti en 2019,  présente l'intrigue à la manière d'un épisode de détective à la Hercule Poirot, avant de partir dans tous les sens.



Un compte à rebours

Une technique souvent utilisée dans les thrillers est la limite de temps. On voit régulièrement les secondes s'écouler, jusqu'à ce qu'il ne soit trop tard, et qu'une bombe explose. Au dernier moment, le héros parvient à désamorcer la bombe, ou la situation. Le compte à rebours est parfois moins littéral qu'un chronomètre sur une bombe, mais le scénario avance souvent sous la contrainte d'une limite de temps.

Il suffit de penser au film "Anna", dans lequel une espionne russe joue un agent double alors qu'elle est également recrutée par la CIA. Ce n'est qu'une question de temps avant que sa double identité ne soit révélée.

Une musique

Vous ne voyez encore rien à l'écran, mais vous le sentez venir. La musique commence dans le calme et l'obscurité, avant de prendre petit à petit de l'ampleur, jusqu'à son apothéose. Qu'il s'agisse de coups de feu, d'un couteau qui sort, d'un accident de voiture spectaculaire ou d'un requin qui attaque, la musique vient amplifier ce qu'il se passe à l'image. Spielberg avait utilisé le procédé de manière magistrale dans 'Les dents de la mer'.

Autre excellente utilisation de la musique dans le genre du thriller, celle de 'Shutter Island'. Durant tout le film, une musique sombre et glauque vient appuyer les images troublantes, créant ainsi un sentiment de tension constant.

Une tension psychologique

Tout ce que vous pensez savoir s'effrite. Plus le film avance, et plus les évènements vous font réfléchir. Qui ment et qui dit la vérité ? Quel flashback était fiable ? Ce personnage existe-t-il vraiment ? Certains films jouent tellement avec votre cerveau que les questions vous hantent encore des semaines plus tard. Que voulait dire ce vieil homme par ses mots énigmatiques ? Et quel symbole se cache derrière cet escalier de sous-sol ou ce miroir brisé ?

Un bon exemple est le film 'Joker'. Tout au long du film, nous suivons le point de vue d'un personnage principal qui est manifestement fou, alors peut-on lui faire confiance ? Toutes ces incertitudes nous amènent au…

…Twist final

Le retournement final vient chambouler tout ce qu'on pensait précédemment. Cette technique scénaristique est abondamment utilisée dans les thrillers. Tous les indices étaient là, mais maintenant que les différentes pièces du puzzle sont assemblées, le spectateur découvre une vue d'ensemble du mystère. Il va sans dire qu'un thriller réussi est un film où le public ne voit pas arriver le twist au bout des 20 premières minutes.

Au rayon des retournements de situation réussis, nous citerons le moment où Clarice Starling découvre qu'elle avait fait fausse route depuis le début dans ce classique parmi les classiques qu'est 'Le silence des agneaux'.

Tous ces artifices sont bien sûr inutiles si l'histoire qu'ils servent n'est pas à la hauteur. Comme Steven Spielberg le dit: "Les frissons viennent automatiquement, tant que l'histoire est juste".

'À couteaux tirés’, ‘Anna’, ‘Shutter Island’, ‘Joker’ et 'Le silence des agneaux', comme de nombreux autres thrillers, sont disponibles dans le catalogue VOD de Proximus Pickx

Cinéma

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top