Les tournois online de Counter-Strike n’avait jusqu’ici pas réussi à l’équipe Team Vitality. Quatre finales disputées et encore aucune remportée. Comment expliquer ce manque de réalisme une fois arrivée sur la dernière marche du podium ? Toujours est-il, ces derniers étaient de retour en finale lors de ces IEM Beijing-Haidian avec un nouvel élément à bord : Nivera.

Un parcours en groupes compliqué

Lors du tournoi, la team Vitality s’est plusieurs fois fait peur. Avec comme point d’orgue, la remise en question leur accès en finale lors du deuxième round en phase de groupe. Face à un FaZe Clan amoindri de l’une de ses stars Niko, Vitality tremble. Le match est serré mais c’est bien le résultat final qui prévaut. FaZe se qualifie et Vitality est obligé de passer par le lower-bracket. Après ces quelques déboires, les français se qualifient non sans l’aide de leur jeune pépite belge Nivera. Le remplaçant est auteur de plusieurs moves de haute volée.

Des phases finales maîtrisées

L’arbre final restait très ouvert au vu des résultats des différentes équipes sur la phase de groupe. Quoique Na’Vi, G2 Esports ou encore Astralis se dressaient sur le passage des français.
Mais avant tout cela c’est Heroic et ensuite Complexity que les abeilles ont dû affronter. Les deux matchs sont d’un niveau rarement atteint et les kills s’enchaînent de part et d’autre ! Mais encore une fois seul le score final est retenu sur la feuille de match : Vitality se qualifie en Grande Finale des IEM Beijing-Haidian 2020.

Grande Finale

Leur adversaire dans cette cinquième finale est Na’Vi. La super team russophone. Personne ne sait jamais vraiment de quoi ils sont capables.

La première carte est Nuke, choisie par Na’Vi. Une carte assez rarement associée à l’équipe russe. Pourtant l’addition est salée à la fin de la carte. Na’Vi impose un rythme infernal aux français, qui se traduit par un 16-5 à l’avantage de Natus Vincere. 0-1

Les russes, avec s1mple en tête, sont en grande forme dans ce Bo5 !
Dust 2 est la carte suivante, choisie par Vitality et historiquement très appréciée des joueurs de la Ruche.

Cette deuxième carte est assurément plus serrée. Vitality accroche le premier side d’attaque, mais l’équipe s’effondre une nouvelle fois en défense sous la pression imposée par les Na’Vi, et ce malgré la très bonne prestation de notre compatriote remplaçant Nivera. 0-2 Les Vitality sont maintenant au pied du mur.


C’est sur Overpass, deuxième carte Na’Vi que le match peut finir. Mais Vitality n’a pas dit son dernier mot. Dès le premier side, l’équipe démontre qu’elle n’est pas finaliste pour rien. 12-3 à la pause, il suffit de transformer l’essai. Et c’est ce qui est fait, Vitality inscrit sa première carte : 16-6 sur le choix adverse. 1-2.

Voilà le match relancé. La quatrième carte fait cependant très peur. En effet Inferno, réputée comme étant le théâtre des rêves, peut tomber des deux côtés. Et au vu du niveau proposé par Na’Vi depuis le début de ce tournoi, tout peut aller très vite.

Vitality commence cette fois-ci en attaque avec un Nivera prêt à en découdre. C’est une histoire qui se répète lors du premier side : 11-4 à la pause. Les joueurs francophones ne subissent plus, ils dictent leur jeu, à coups de contrôles avancés du mid et de pièges tendus à Na’Vi. Encore une fois, quand la victoire est à portée de main, les abeilles savent s’en saisir : 16-9 au tableau final ! Avec un side de défense pour le moins convainquant.

Il a suffit d’un clin d’oeil, ou presque, pour que Na’Vi se voit remonter à 2 partout dans cette finale. Peut-être enfin Vitality peut-elle renouer avec les trophées ?

Une carte nous sépare maintenant du point final de cet IEM Beijing-Haidian et Vitality semble être dans la pente ascendante. La dernière carte s’avère être Mirage, Vitality n’ayant pas toujours été l’équipe la plus à l’aise sur la carte désertique.
Cette fois-ci encore le grand V prend un avantage conséquent dès le premier side d’attaque grâce à un ZywOo des grands jours : 10-5.

Comme ces deux aces le prouvent ZywOo était lui aussi au rendez-vous sur la fin de Bo5.

L’équipe française n’a plus qu’à bien mener sa barque en défense. Ils confirment bien évidemment cet avantage conséquent à la fin de l’ultime carte : 16-8 ! Ayant puisé dans leurs dernières ressources, Nivera et ses coéquipiers réussissent l’exploit de retourner un Bo5 contre Na’Vi ! 3-2, le reverse sweep est fait.

Après une remontée digne des plus grands, vos champions IEM Beijing-Haidian 2020 sont Team Vitality . Cette victoire nous rappelle celle de Astralis en ESL Pro League en Septembre contre cette même équipe de Na’Vi. Avec enfin un trophée à accrocher à leur palmarès, les francophones peuvent aller se reposer un peu avant les prochains évènements début décembre.

Vous pourrez les suivre en direct et à l’écrit ici donc restez connectés.

Crédits image : IEM & ESL Gaming