Dash & Lily ou l’esprit de Noël en série

Alors que la période pullule en téléfilms de Noël aux scénarii convenus, Netflix propose depuis quelques jours une série à mi-chemin entre la comédie romantique pour ado et le film de Noël. Et ça fonctionne !

Dash & Lily ne révolutionnera pas le genre, son scénario étant assez basique et tissé de fil blanc : deux adolescents new yorkais en mal d’amour se lancent dans une relation épistolaire alors que Noël approche. D’un côté, Dash ment à sa famille et vit comme un solitaire dans l’appartement de son père. De l’autre, Lily, qui tire les ficelles de ce jeu de piste amoureux.

Si les deux personnages manquent de crédibilité en tant que lycéens, ils ne sombrent pour autant pas dans les clichés propres à leur personnalité et développent des caractères plus nuancés qui font mouche.

Adaptation réussie en série

Mais ce qui apporte un vent de fraicheur dans Dash & Lily, c’est d’avoir adapté le scénario en une série de 8 épisodes. Bien sûr, la relation par mots échangés s’y prête bien, mais c’est justement quand les choses sont les plus simples que beaucoup de films ou séries échouent à donner du corps à lui produit.
 
Si la série adopte la thématique de la romance adolescente et de Noël, elle aborde également d’autres thématiques plus profondes comme le passage à l’adulte ou l’envie de s’affirmer. Qui plus est, la série permet de découvrir New York sous un autre angle, nous qui sommes pour le moment forcés de rester chez nous.
 
Mention spéciale aux deux acteurs principaux, Austin Abrahms et Midori Francis, ainsi qu’aux personnages secondaires interprétés par Dante Brown et Troy Iwata.
 
Finalement, Dash & Lily, c’est la série feel good du moment et dont on a plutôt besoin vu la période morose que nous traversons. Alors, pas d’hésitation et jetez vous sur cette série du catalogue Netflix.
 

Séries

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top