"Gamin, allez viens, c’est pour rire !": les meilleures répliques de vos films

Qu’est-ce qui rend un film culte ? Son histoire, sa réalisation mais aussi ses dialogues. Certains films ont placé la barre très haute avec des dialogues qui restent gravés dans l’esprit de tous ceux qui les ont vus.

"Gamin, allez viens, c’est pour rire !" - C’est arrivé près de chez vous

Les Belges et le cinéma à l’humour caustique, c’est une belle histoire d’amour. Impossible dès lors de ne pas parler du monument 'C’est arrivé près de chez vous'. On y suit le quotidien d’un tueur interprété de façon magistrale par un jeune Benoît Poolvoorde.
 
Lors d’une de ses sorties meurtrières, il s’en prend à une famille habitant dans un quartier pavillonnaire. Manque de bol, l’enfant de la famille s’enfuit. Benoît tente donc de la rassurer de loin en lui demandant de revenir. La suite ? L’enfant finira dans un sac au fond de l’eau.

"Ou tu sors, ou je te sors" - Dikkenek

Qui en Belgique francophone n’a pas vu au moins une fois dans sa vie Dikkenek ? Véritable ovni du cinéma, il cultive sa belgitude à un degré proche du génie. Outre la pléthore d’excellents acteurs et actrices, ce sont les dialogues de ce film qui en ont fait un des films préférés chez nous.
 
S’il est difficile de sortir une réplique plus qu’une autre, notre choix s’est porté sur ce dialogue entre François Damiens et Jérémie Renier. Ce dernier est au téléphone dans une cabine quand le rustre François Damiens vient l’en sortir d’une façon plutôt hard. Un régal !

"Vous voulez un whisky ? Juste un doigt. Mais vous ne voulez pas un whisky d’abord ?" - La cité de la peur

Les Nuls qui réalisent un film, c’est l’assurance d’un chef d’œuvre de l’humour aux dialogues improbables. Et ce dont on a droit dans 'La cité de la peur', bien évidemment. 25 ans après sa sortie, le film n’a pas pris une ride.
 
Les dialogues y sont tous plus excellents les uns que les autres. Difficile, là aussi, de faire un choix pour la meilleure réplique. Mais on apprécie l’échange entre Gérard Darmon et Chantal Lauby autour d’un verre de whisky. Ou d’un doigt. Ou des deux, on ne sait plus trop.

"J'appelle ça la France, mademoiselle" - OSS 117 - Rio ne répond plus

Si 'OSS 117 - Le Caire, nid d’espions' avait déjà affiché un niveau incroyable dans l’humour et les dialogues, sa suite 'OSS 117 – Rio ne répond plus' allait un cran encore plus haut. C’est bien simple, toutes les scènes du film disposent au moins d’une réplique devenue culte.
 
On se souvient notamment de celle où le personnage interprété par Jean Dujardin joue les experts en géopolitique à coups de préjugés. Et quand on essaye de lui faire comprendre que la France n'est pas meilleure avec un président militaire avec les pleins pouvoirs, une police secrète, une seule chaîne de télévision et dont toute l'information est contrôlée par l'État, il rétorque, plein d'assurance: "J'appelle ça la France, mademoiselle. Et pas n'importe laquelle ; la France du général de Gaulle."

"Vous êtes juif, Salomon ?" - Rabbi Jacob

Si Louis De Funès est connu pour son jeu d’acteur et sa gestuelle incroyable, la manière dont il mettait en scène les répliques de ses personnages les ont rendues tout aussi cultes. Et vu la carrière de l’artiste, il y en a un paquet qu’on aurait pu choisir.
 
Mais sa réaction dans sa Citroën DS au moment où son chauffeur lui annonce qu’il est juif, que son oncle est rabbin et qu’en fait toute sa famille est juive vaut son pesant d’or.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top