One day, one goal: Schürrle remue le couteau dans la plaie brésilienne

Le 8 juillet 2014 restera à jamais une page noire de l'histoire du football brésilien. Ce jour-là, l'Allemagne a humilié la Seleção sur ses terres en demi-finale de la Coupe du monde. Parmi les sept buts allemands, le dernier d’André Schürrle fut un petit bijou.

L’été 2014 a vu la Coupe du Monde revenir en Amérique du Sud pour la première fois depuis 36 ans. Le Brésil, cinq fois champion du monde, a été désigné comme pays organisateur. Glissés dans une poule avec le Mexique, la Croatie et le Cameroun, les Auriverdes ont réussi sans mal à prendre la tête du groupe et à se qualifier pour les huitièmes de finale. Ils ont alors éliminé le Chili aux tirs au but, avant de s’imposer contre la Colombie en quarts de finale. 

Mais ce dernier match ne fut pas une promenade de santé. La star brésilienne Neymar a dû être évacuée du terrain après que le défenseur adverse Juan Zuñiga lui ait littéralement planté son genou dans son dos. Conséquence pour le meneur du Brésil: une vertèbre cassée et une fin de Mondial sur civière.

Le Brésil prend une claque

En demi-finale face à l’Allemagne, la Seleção devait donc faire sans Neymar. Tout le monde s’attendait néanmoins à un choc grandeur nature, une finale avant l’heure: la puissante Mannschaft contre le légendaire Brésil, sur ses terres qui plus est. Mais force fut de constater que les Auriverdes semblaient perdus sans leur leader. Après une demi-heure de jeu, les Allemands avaient déjà infligé 5 buts au pays hôte

Dans l'Estádio Mineirão de Belo Horizonte, les supporters n'en croyaient pas leurs yeux. Certains pleuraient, d'autres riaient. D’autres encore fixaient leur regard droit devant eux, comme paralysés. En moins de trente minutes, les immenses espoirs de la nation ont été copieusement douchés. À la fin du match, qui s’est terminé sur le score de 7 à 1, il n’y a eu aucune émeute, aucun vent de colère. Le peuple brésilien était tout simplement abasourdi.

Ce match fut et reste aujourd’hui la plus lourde défaite jamais subie par le Brésil dans son histoire. C’est également le plus large score enregistré lors d'une demi-finale de Coupe du monde. 

Le rôle prépondérant de Schürrle

La rencontre Brésil-Allemagne fut donc historique à plus d’un titre. Et s’il y a un but qui compte un peu plus que les autres, c’est le dernier. Il n’a, certes, pas changé le cours du match, mais il a remué le couteau dans la plaie brésilienne en établissant ces différents records. 

C’est André Schürrle qui s’est chargé du coup de grâce. L’ailier allemand avait commencé le match sur le banc, avant de remplacer Miroslav Klose. Cela lui aura suffi pour planter les deux derniers buts allemands en seconde période.

Le deuxième et dernier fut en outre un véritable bijou. Après un centre de Thomas Müller sur la gauche, Schürrle parvient à contrôler le ballon dans la surface. David Luiz tente d'empêcher l'attaquant d’en faire usage, mais il arrive trop tard. Schürrle envoie alors, dans un angle fermé, une superbe frappe en lucarne. Julio Cesar effleure le ballon, mais ne peut l’empêcher de finir dans le toit du but

Schürrle jouera également un rôle de premier plan en finale contre l'Argentine. C'est lui qui, lors de la deuxième période des prolongations, donne un somptueux assist à Mario Gotze pour le but décisif qui offrait alors à l’Allemagne sa quatrième Coupe du monde. 

Une triste fin de carrière

En juillet dernier, André Schürrle a surpris tout le monde en annonçant sa fin de carrière, à seulement 29 ans. Schürrle comptabilise 57 sélections avec la Mannschaft et a joué pour le Bayer Leverkusen, Chelsea, Wolfsburg, Dortmund, Fulham et le Spartak Moscou. Promis à un grand avenir  au vu de ses performances à Leverkusen, Schürrle n’a jamais vraiment convaincu à Stamford Bridge. Il a ensuite tenté de se relancer dans son pays natal. Mais il n’a jamais confirmé les espoirs fondés en lui.

Admirez ci-dessous le but d'André Schürrle et le résumé complet du match Brésil - Allemagne à la Coupe du monde 2014.

Fan de notre série? Revivez ici le but d’Antoine Griezmann contre Lyon lorsqu’il jouait encore à la Real Sociedad.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top