One day, one goal: Griezmann soigne son retour à Lyon avec la Sociedad

Antoine Griezmann est un attaquant complet à qui il ne faut pas une demi-occasion pour mettre la balle au fond des filets. Déjà lorsqu'il était à la Real Sociedad, avec qui il a explosé, il avait montré tout son talent à l'Europe entière. Comme un soir de barrages de Ligue des champions à Lyon...

Repéré par la Real Sociedad à 14 ans, le Français Antoine Griezmann quitte très tôt son pays natal pour rejoindre le championnat d'Espagne. À Saint-Sébastien, le natif de Mâcon gravit petit à petit les échelons avant de découvrir la Liga lors de la saison 2009-2010 à seulement 18 ans.

Chez les Basques, il connait sa meilleure période au cours de l'exercice 2013-2014 où il inscrit pas moins de 20 buts et délivre cinq passes décisives en 50 matchs. Grâce à une saison mémorable l'année précédente, sous les ordres de Philippe Montanier, Antoine Griezmann découvre également la Ligue des champions. Le destin décide alors de lui faire croiser la route de l'Olympique lyonnais.

Lyon repris de volée

Nous sommes le 20 août 2013. Fan des Gones depuis tout petit, Grizi foule donc, non sans émotion, la pelouse de Gerland dans le cadre des barrages aller de la C1. Un retour symbolique de l'attaquant sur les terres qui auraient pu le voir s'épanouir professionnellement. "À 13 ans, j’ai fait plusieurs matches d’essai à l’Olympique Lyonnais avec Lacazette, Grenier et d’autres. Le club a appelé mon père pour lui dire qu’on devait patienter et surveiller ma croissance. Montpellier a eu la même réserve liée à ma taille inférieure à la moyenne. Quatre mois plus tard, Eric Olhats, recruteur à la Real Sociedad, m’a récupéré. Je n’ai jamais su si les dirigeants lyonnais avaient eu des regrets mais, moi, je n’en veux à personne", expliquait-t-il en 2017 dans 'Le Journal du Dimanche'.

Sans rancoeur mais avec un petit sentiment de revanche, Antoine Griezmann est titularisé d'entrée de jeu aux côtés d'autres cadres comme Haris Seferovic, Claudio Bravo ou encore Carlos Vela. Dans le camp français, Remi Garde n'est pas en reste puisqu'il peut aligner des joueurs comme Alexandre Lacazette, Maxime Gonalons et Yoann Gourcuff.

Dépassés tout au long de la rencontre par les visiteurs, les Lyonnais encaissent un premier but à la 17e minute de jeu des oeuvres de... Antoine Griezmann. Parti sur la gauche, Vela adresse un centre millimétré à l'attaquant français qui réalise un somptueux ciseau acrobatique à l'entrée de la surface pour l'ouverture du score. Cinq minutes après le repos, le buteur suisse Seferovic anéantira déjà les espoirs français d'une magnifique frappe flottante en pleine course pour trouver la lucarne droite d'Anthony Lopes. Après ce résultat favorable de 0-2, les Basques finiront le travail chez eux en l'emportant sur le même score et accéderont aux poules de la Ligue des champions.

Toujours plus de buts ? Revivez le coup de patte de ‘SuperDeco’ contre l’Iran.

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top