Les Italiens ont pris la tête de leur groupe en Ligue des Nations dimanche dernier grâce à leur victoire sur la Pologne, poursuivant leur impressionnante série d’invincibilité. Une victoire en Bosnie ce mercredi soir assurerait à la Nazionale une place dans le Final Four pour la première fois.
Après une période compliquée, la Squadra Azzurra est bel et bien de retour. Dominateurs de bout en bout, les Italiens ont disposé sans trop de problèmes de la Pologne (2-0) dimanche dernier pour prendre la tête de leur groupe en Ligue des Nations. Les hommes de Roberto Mancini ont leur sort entre leurs mains à l’heure de recevoir la Bosnie Herzégovine dans le cadre de la dernière journée de la phase de groupes.

Ils seront en effet assurés de rejoindre le Final Four en cas de victoire à Sarajevo, mais peuvent même espérer passer en cas de nul ou de défaite face au dernier du groupe, selon le résultat de la confrontation entre la Pologne (3e, 7 pts) et les Pays-Bas (2e, 8 pts) au même moment.

Retour en force

Un scénario que la Nazionale n’avait plus connu depuis un petit moment. En 2017, l’élimination en barrages de la Coupe du monde face à la Suède fut vécue comme une humiliation pour les champions du monde 2006. Afin de relancer la Squadra Azzurra, la fédération italienne a fait appel à Roberto Mancini pour remplacer Gian Piero Ventura. Un choix payant, puisque l’ancien coach de Manchester City et de l’Inter Milan a rapidement su trouver la bonne formule.

Depuis l’entrée en fonction de son nouveau sélectionneur en mai 2018, l’Italie a retrouvé des couleurs. Son parcours en qualifications pour l’Euro 2020 en témoigne: avec la Belgique, elle est le seul pays à avoir fait un sans faute, signant un impressionnant 30 sur 30.

Invaincus depuis 21 matches

Dimanche, elle a porté sa série d’invincibilité à 21 matches, sa dernière défaite remontant au 10 septembre 2018 contre le Portugal. Une organisation tactique sans faille, une maîtrise technique et un savant mélange de jeunesse (Barella, Zaniolo) et d'expérience (Chiellini, Bonucci) semblent être la recette du succès italien. Privée de nombreux cadres dimanche dernier, la Nazionale a également prouvé qu’elle avait de la ressource en alignant le jeune notamment Bastoni (Inter) en défense, le revanchard Bernadeschi (Juventus) sur l'aile droite et le volontaire Belotti (Torino) en pointe.

Les Italiens ont donc tout en main pour rejoindre la phase finale et s’annoncent comme de sérieux clients pour la suite de la compétition. Gare toutefois à l’excès de confiance face à une Bosnie certes démobilisée, en méforme et privée de son attaquant vedette Edin Dzeko. Sur ses terres, le capitaine bosnien Miralem Pjanic, passé par l’AS Rome et la Juventus, voudra certainement faire bonne figure face à plusieurs de ses anciens coéquipiers.

Suivez Bosnie Herzégovine-Italie en direct ce mercredi soir à partir de 20h35 sur Eleven Sports 3, disponible dans l'Option All Sports de Proximus Pickx.