La trêve internationale vaut surtout pour la Jupiler Pro League. La D1B profite de l’occasion pour programmer quelques matches d’alignement. Pour les coaches, la trêve permet peut-être de travailler avec leurs joueurs non internationaux quelques points faibles. Comme par exemple les centres qui ne semblent pas être le point fort de nos clubs professionnels.

Aucun club professionnel n’a réussi à trouver un partenaire sur au moins 1/3 de ses centres. Pourtant, par définition, un bon centre crée presque toujours une situation dangereuse devant le but. En moyenne, en 1A comme en 1B, seul un peu plus de 23% des centres trouvent un équipier.

Grandes différences

Selon les données de la Pro League, le R. Antwerp FC est pour le moment la seule équipe qui dépasse la barre des 30% des bons centres. Au Great Old, 32% des centres arrivent chez un équipier. Le matricule 1 fait ainsi mieux qu’Anderlecht (29%) et que le KV Mechelen et le SK Deinze (28%).

En bas de classement, on trouve Waasland Beveren. Les Waaslandiens ne trouvent un équipier que sur 15% de leurs centres. Le Cercle fait un peu mieux avec 18%, l’AS Eupen arrive à 19%. En 1B, le Club NXT, le Lierse Kempenzonen, Seraing et le RWDM sont les plus mauvais élèves en matière de centres. Mais ils obtiennent tout de même 22% de bons centres.
 
Passeurs
 
Le KAA Gent a les meilleurs passeurs dans ses rangs. 84% des passes des Buffalos trouvent un équipier. Les Gantois font ainsi mieux que le RSC Anderlecht (82%), le KRC Genk, le R. Antwerp FC et le RFC Seraing (81%). Dans cette statistique spécifique, le KV Oostende fait figure de cancre avec 71%, derrière le Lierse Kempenzonen (72%). En 1A, la moyenne des passes qui arrivent à destination est de 78,4%. En 1B, elle est de 76,8%