'I Don't Wanna Dance', plus qu’une chanson de rupture

La chanson ‘I Don't Wanna Dance’ fut écrite à l'origine par le compositeur guyanien Eddy Grant. Il y a exactement 38 ans, le titre a occupé pendant trois semaines la première place des hit-parades britanniques. Mais qu'est-ce qui se cache réellement derrière son air entraînant?

“Baby now the party’s over for us, so I’ll be on my way. Now that the things which moved me are standing still.” À première vue, les paroles d'Eddy Grant semblent claires: il s'agit d'une chanson de rupture. Eddy Grant ne veut plus danser avec sa copine. Il ne fera jamais rien pour la blesser, mais ses sentiments ne sont plus les mêmes. Mais il serait plutôt surprenant que le chanteur, qui délivre toujours des messages engagés, n'y ait pas caché un double sens.

Pour en être convaincu, il suffit de se pencher sur la carrière de l’artiste. Grant a émigré avec sa famille du Guyana pour Londres en 1960, alors qu’il était âgé de 12 ans. Cinq ans plus tard, il fonde le groupe The Equals. Leur message était clair: les membres blancs et noirs du groupe sont égaux. Le groupe a connu quelques succès à la fin des années 60, mais le calendrier surchargé des concerts a eu des conséquences néfastes sur Grant. À l'âge de 23 ans, il a une crise cardiaque et souffre d’un problème pulmonaire, ce qui le contraint à quitter son groupe.

Une carrière solo fructueuse

Il commence une carrière solo en 1977 et dans son premier album, ‘Message Man’, il dénonce la discrimination. Ce n'est qu'avec son cinquième album en 1982 qu'il connaît réellement le succès, notamment avec la chanson ‘I Don't Wanna Dance’. Son prochain hit mondial sort en 1988: ‘Gimme hope Jo'anna' est un réquisitoire contre l'apartheid en Afrique du Sud.

Eddy Grant est donc un chanteur protestataire dans l'âme, et il l’est aussi dans ‘I Don't Wanna Dance’, bien que le message soit ici un peu plus caché. "Les paroles peuvent signifier que vous ne voulez pas aller sur la piste de danse, mais tout aussi bien que vous n’êtes pas d’accord avec une idée”, a déclaré le chanteur dans une interview, dans laquelle il explique qu'avec cette chanson, il voulait dire au revoir à la Grande-Bretagne, à une époque où la lutte des classes avait atteint un point culminant. "C'est comme ça que j’essaye d’écrire: vous l’interprétez comme vous voulez, mais n'oubliez pas que j’écris des chansons de protestation".

‘I Don't Wanna Dance’ fut numéro un des hit-parades britanniques pendant trois semaines en novembre 1982 et a aussi cartonné dans d'autres pays. La chanson est également sortie aux États-Unis un an plus tard, mais n'a pas dépassé la 53e place du Billboard Hot 100. Le morceau survit grâce à plusieurs reprises. En 2002, le groupe punk allemand Skin of Tears en a fait sa propre version, de même que la chanteuse flamande Lady Linn (2009) ou le rocker britannique Darren Hayman (2011).

Musique Maestro !

Voir tout

Le sport à la une

Voir tout

L'actu cinéma et séries

Voir tout

L'actu esport

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top