Si la Belgique a la chance de posséder une génération dorée, la Suisse, qui se déplace à Louvain mercredi pour un match amical qui sent le souffre, peut se targuer d'être devenue championne du monde en 2009 avec plusieurs éléments de son effectif actuel. C'était chez les moins de 17 ans, certes, mais quand même !
Tout le monde se souvient en Belgique de la performance exceptionnelle d'Haris Seferovic contre les Diables Rouges en novembre 2018. Auteur d'un triplé, l'attaquant suisse avait permis à la Nati de prendre le dessus sur les troupes de Roberto Martinez et de valider son ticket pour le carré final de la Ligue des Nations. Peu de personnes savent cependant que 9 ans plus tôt, presque jour pour jour, le buteur de Benfica offrait à son pays son seul et unique titre de champion du monde.

Neymar et Götze impuissants face aux Helvètes

Pour sa première apparition en Coupe du monde U-17 en 2009, la Suisse héritait d'un groupe compliqué avec le Brésil de Neymar et Coutinho mais aussi le Mexique et le Japon. Les "Rougets" se sortaient toutefois facilement de leur poule avec trois victoires à la clé. Grâce à un jeu flamboyant et à un mental d'acier, l'équipe emmenée par Granit Xhaka prenait ensuite le dessus sur l'Allemagne en huitième. Les petits suisses devaient attendre les prolongations pour créer l'exploit dans un match fou (4-3) contre les coéquipiers de Mario Götze.

En quart de finale, les Helvètes s'offraient le scalp de l'Italie (2-1) avant de ridiculiser la Colombie dans le dernier carré. Les partenaires de Nassim Ben Khalifa (ex-Malines) savaient cependant que la tâche s'annonçait plus compliquée en finale face au Nigéria, tombeur de l'Espagne d'Isco et Morata au tour précédent (1-3).

Seferovic le sauveur

Triple champion du monde, tenant du titre et pays hôte, le Nigeria avait l’occasion de dépasser le Brésil et de devenir le premier quadruple vainqueur. Devant près de 60 000 spectateurs acquis à la cause des Golden Eaglets de Abdul Ajagun (KV Courtrai), la Suisse comptait cependant défendre crânement sa chance. Finalement, Haris Seferovic inscrivait le seul but de la rencontre à la 63e minute de jeu, synonyme de sacre mondial.

Du onze type de cette époque, peu de joueurs ont véritablement percé au haut niveau. Élu meilleur gardien du tournoi, Benjamin Siegrist, 28 ans, évolue désormais à Dundee United en Ecosse. Seuls Ricardo Rodriguez, Granit Xhaka, Haris Seferovic, Pajtim Kasami et Nassim Ben Khalifa ont réussi à atteindre l'équipe nationale A. Des petits suisses qui sont devenus grands.

Suivez la rencontre amicale contre la Suisse ce mercredi dès 20h30 sur RTL-TVI.