Ces films qui présentent la Grande Guerre sous différents aspects

Cinéma |

Ce mercredi 11 novembre, nous célébrons le 102e anniversaire de l’armistice qui a mis fin aux combats de la première Guerre mondiale. Une guerre qui a donné de nombreux films sur le sujet, abordé différemment selon les époques. Proximus Pickx vous propose quelques titres à regarder pour vous plonger dans ce conflit mondial.

De Proximus

Partager cet article

À l'Ouest, rien de nouveau

En 1930, c’est une référence du genre qui sort dans les salles obscures avec « À l'Ouest, rien de nouveau ». Ce film américain s’inspire d’un roman allemand dans lequel on suit les aventures de Paul Bäumer et ses amis qui décident de s’engager dans l’armée allemande sous la demande patriotique de leur professeur. Mais très vite, les jeunes hommes se rendent compte de la réalité du conflit : désorganisation, manque de nourriture et de soins, les combats, la mort…

Ce film de Lewis Milestone recevra l’Oscar du meilleur film en 1930, il dépeint la réalité des combats mais aussi par moment l’absurdité qui régnait sur le front. A sa sortie en Allemagne, le film est censuré les nazis au pouvoir à l’époque.

 

La Grande Illusion

7 ans plus tard, alors que la deuxième guerre mondiale semble de plus en plus inévitable, Jean Renoir tente de donner un nouveau regard sur le conflit : une guerre de « gentilshommes ». Dans « La Grande Illusion », aucune scène de guerre, on en est loin. On suit plutôt des aviateurs français faits prisonniers en Allemagne après avoir été abattus par un Maréchal allemand qui connait justement la famille d’un des deux Français.

Ces derniers vont concocter un plan pour s’échapper mais tout ne se passe pas comme prévu. Les aviateurs des deux camps vont finalement se retrouver et sympathiser

Pas de guerre donc dans ce film avec Jean Gabin mais plutôt une présentation des différentes classes sociales de l’époque qui se ressemblent malgré des camps différents. On considère ce film comme l’un des chef-d’oeuvre du cinéma.

Les Sentiers de la gloire

Autre film mythique du 7e art, « Les Sentiers de la gloire » de Stanley Kubrick, sorti en 1957. On y aborde un aspect terrible de cette guerre : les procès et conseils de guerre qui ont condamné 2500 soldats français pour divers raisons comme la désertion, le refus d’obéissance, des mutilaitions volontaires.

Ce film met en lumière les comportements de la haute hiérarchie militaire, bien loin de la réalité du front et de l’enfer vécu par les soldats, considérés comme des pions par leurs chefs. Emmené par l’inoubliable Kirk Douglas dans le rôle du Colonel Dax, défenseur de ses hommes, ce film ne nous propose pas un affrontement entre l’Allemagne et la France mais seulement dans un même camp, du côté des Français. Le film s'inspire du roman d'Humphrey Cobb, qui relate l’affaire des caporaux de Souain, fusillés pour avoir désobéi en refusant de se lancer dans un assaut suicidaire…
 

Joyeux Noël

Joyeux Noël nous plonge durant l’hiver 1914 et nous présente des faits qui se sont passés notamment chez nous, du côté de Ploegsteert où un monument a été inauguré en 2014 par Michel Platini. A l’époque, l’ancien président de l’UEFA avait fait le déplacement pour rendre hommage aux soldats tombés sur le front à l’époque, mais pas seulement.

En effet, pour en revenir au film, durant Noël 1914, les soldats des deux camps, seulement séparer par quelques dizaines de mètres, décident de fraterniser pour célébrer le réveillon. Des soldats allemands et britanniques auraient même profiter de ce court répit pour jouer au football. Des événements pas forcément bien accueillis par les hiérarchies…
 

1917

En 2020, Sam Mendes nous replonge dans la Grande guerre avec son sublime 1917. Salué par la critique, le film donne l’impression d’être tourné sur un seul long plan-séquence, ce qui permet aux téléspectateurs de plonger au coeur de l’action et de l’histoire. Le réalisateur s’est basé sur un récit raconté par son grand-père maternel pour le scénario qui nous éloigne des combats du fronts pour des duels plus restreints derrière les lignes.

Deux soldats britanniques doivent traverser le front pour rejoindre un régiment sur le point de mener une attaque que l’ennemie a anticipée. L’un des deux a son frère dans ce régiment et s’il veut le revoir, il doit remettre l’ordre d’annuler l’attaque le plus vite possible. Le film a raflé quelques récompenses comme des Golden Globes, BAFTA, Oscar…

Pour vous plonger dans la 1e guerre mondiale, nous pouvons encore vous conseiller « La Chambre des officiers », « Cheval de Guerre », « Johnny s’en va-t-en guerre »… la liste est longue ! 

 

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top