Aucune équipe visitée n’est parvenue à s’imposer au cours de la douzième journée (incomplète) de la JPL. Mais les attaques ont été à la fête, notamment au stade des Eperons d’Or avec dix buts inscrits en l’espace de 90 minutes.
 
Le cap du tiers du championnat est dépassé. Pourtant, deux points seulement séparent le Club de Bruges, le nouveau leader de la JPL, et le Sporting Anderlecht, le septième classé. La course pour le titre, mais aussi pour les quatre tickets donnant accès aux Po1, s’annonce passionnante.
 
En tout cas, le week-end dernier, le spectacle était au rendez-vous, malgré cinq partages et trois défaites des équipes visitées. Aucune équipe n’est parvenu à signer une clean sheet. Et six équipes ont marqué au moins trois buts. 
 
Igor De Camargo : clap 600 !
 
La douzième journée n’a pas manqué de matches de folie. Elle avait d’ailleurs débuté sur les chapeaux de roue avec le duel entre Malines et Charleroi (3-3). Les Zèbres ont dominé le Malinwa, mais ont finalement perdu deux points ainsi que leur première place au classement. Cependant, le fait du match, c’est non seulement le superbe but d’Igor De Camargo qui à 37 ans a fêté ainsi de la meilleure façon son 600ème match professionnel de sa carrière. Une carrière qui lui a permis d’inscrire 179 buts et de délivrer 65 assists.
 
Le stade des Eperons d’Or en format Wimbledon
 
Cependant, le match phénoménal du week-end s’est déroulé au stade des Eperons d’Or où Courtrai et le Beerschot ont fait tourner fou le marquoir du stade. Trois buts ont été marqués en première mi-temps et sept en seconde. Flandriens et Anversois se sont quittés finalement sur la marque de 5-5, un score-fleuve qui fait davantage penser au tennis ou à la balle-pelote qu’au football. Le dernier match de Jupiler Pro League avec dix buts inscrits en 90 minutes remontait déjà au 29 janvier 2005 avec la victoire du Club de Bruges face au KV Ostende (7-3). Et le dernier partage au résultat hors normes remonte lui au 7 août 1999 lorsque Westerlo et Genk avaient chacun planté 6 buts (6-6) !
 
Nos Européens évitent la défaite en JPL
 
Le Club de Bruges, l’Antwerp, le Standard et Gand ont signé la semaine passée un peu glorieux 0 sur 12 sur la scène européenne. Mais ils ont profité de la 12ème journée de la JPL pour se racheter quelque peu une conduite. Les Blauw en Zwart, qui ont été défaits mercredi dernier par Dortmund, ont ramené les trois points d’Ostende (1-3), alors qu’après leur beau 4 sur 6 lors de leurs deux premiers matches en Champions League, les Brugeois n’avaient pris qu’un point sur 6 sur la scène domestique. L’Antwerp et le Standard se sont quittés dos à dos (1-1) et Gand a pris in-extremis un point contre Anderlecht.
 
Buteurs 
 
Dans le top 10 des meilleurs buteurs de la JPL, il n’y a pour le moment que trois Belges : Mboyo (7 buts), Heymans (6) et Bongonda (6). Raphael Holzhauser, l’Autrichien du Beerschot, et Paul Onuachu, le Nigérian de Genk, sont en tête du classement des buteurs avec 9 buts.
 
Assists
 
Raphael Holzhauser (Beerschot), marque beaucoup, mais délivre aussi pas mal de passes décisives. Ce qui lui permet de trôner également en tête de ce classement avec 8 passes décisives. Seul Xavier Mercier (OHL) parvient à soutenir sa cadence avec 8 assists également.
 
Classement année civile 2020
 
Si on établit le classement de l’année civile 2020 en JPL, on constate sans surprise, que le Club de Bruges est en tête avec 44 points pris en 21 rencontres de JPL disputées depuis janvier dernier. Les Blauw en Zwart devancent le Sporting de Charleroi (38 points en 20 matches) et le … RSC Anderlecht (37 points en 20 matches). A l’autre bout du classement, Waasland Beveren n’a pris que 8 points en 18 duels de JPL livrés en 2020 !