La 9e journée de Liga se termine dimanche soir par le duel entre Valence et le Real Madrid. Pour les Merengues, il est important de rester dans le sillage de la Real Sociedad, actuel leader. À Valence, la situation est bien différente. Le club fait pâle figure après le départ de nombreux cadres durant l’été. Ils vont devoir se reprendre pour espérer réintégrer le top 10. 

Le poste d’entraîneur à Valence est loin d’être une sinécure, depuis le départ de Marcelino en septembre 2019. Après une saison 2019-2020 décevante, Albert Celades a été remercié pour ses services. Après un intérim assuré par Voro, le club a appelé Javi Garcia, ex-entraîneur de Watford et de Malaga, au début de cette année. C’est le quatrième entraîneur en moins d'un an pour Los Ches.

Malheureusement, la recette ne prend pas. Valence ne compte actuellement que deux victoires en huit matchs de Liga et pointe à la 13e place de Liga. Pire, le club n’a plus trouvé le chemin du succès depuis quatre semaines… 

Une mauvaise politique de transfert

Il y a encore quelques années, Valence était en passe de tomber dans l’oubli. en 2016 et 2017, le club terminait à de décevantes onzième et douzième places en Liga. Mais l'arrivée de Marcelino a apporté un vent nouveau: deux quatrièmes places, une Coupe du Roi et un retour sur la scène européenne, en Ligue des champions. Mais depuis le départ de l’Espagnol, Valence est retombé dans ses travers.

Les piètres résultats des Valenciens s’expliquent notamment par la mauvaise politique de transferts du club. De nombreux joueurs ont quitté Mestalla: Rodrigo (30 millions - Leeds), Ferran Torres (23 millions - Man City), Geoffrey Kondogbia (15 millions - Atlético Madrid) et même l'icône du club Dani Parejo (libre - Villarreal). Or, seuls quelques jeunes issus du noyau espoirs sont venus renforcer les rangs, ce qui n’a pas plu à l’entraîneur Garcia. Selon des rumeurs, ce dernier envisagerait même de rompre son contrat

C’est surtout en défense que le bât blesse. Valence a déjà encaissé treize buts en huit journées. Seuls le Celta Vigo, Huesca et Valladolid ont fait pire jusqu’ici. Et ces trois clubs trustent les dernières places du classement. C’est dire… 

Dimanche, Los Ches affronteront un gros morceau: le Real Madrid. Les Merengues restent sur des résultats encourageants. En Ligue des champions, ils ont réussi à s’imposer contre l’Inter mercredi, et, il y a deux semaines ils s’étaient imposés contre Barcelone lors du clasico. Au total, les hommes de Zidane n’ont perdu qu’un seul match de Liga cette saison. Mais c’était contre le surprenant promu, Cadix. Le Real est donc capable du meilleur comme du pire. Valence devra s'en souvenir. 

Suivez toute l'action de la Liga sur Eleven Sports, via l’Option All Sports de Proximus Pickx.

Le calendrier de la 9e journée de Liga:

Samedi:
Barcelone - Bétis Séville: à partir de 16h15 sur Eleven Sports 1
Séville - Osasune: à partir de 18h30 sur Eleven Sports 2
Atletico Madrid - Cadiz: à partir de 21h00 sur Eleven Sports 1

Dimanche:
Valence - Real Madrid: à partir de 21h00 sur Eleven Sports 1