Tintin, Spirou, les Schtroumpfs… Ces bande-dessinées adaptées à la télévision et au cinéma

Séries | A la télévision et au cinéma, il n’y a pas que les livres qu’on adapte. Les bande-dessinées aussi ont eu droit à leurs adaptations. Les héros à être passés du papier à l’écran sont nombreux. Un phénomène très vieux qui continue encore aujourd’hui. Nous avons sélectionnés 5 séries à déguster tant devant la télévision que dans une BD.

De Proximus

Partager cet article

Astérix

Tout le monde connaît bien évidemment les aventures d’Astérix le Gaulois. Accompagné d’Obelix, Idefix et Panoramix, il est l’un des héros de bande-dessinée les plus populaires, encore 60 ans après sa naissance. Le dernier album (le 24e) a été édité à 2 millions d’exemplaires rien qu’en France.
 
Rapidement, le petit guerrier gaulois et ses amis font leur arrivée au cinéma avec plusieurs adaptations d’albums dont les deux dernières, en images de synthèses, sont l’œuvre d’Alexandre Astier (Kaamelott). Mais les plus jeunes se souviendront surtout des récents films : Astérix et Obélix contre César, Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre (14,6 millions d’entrées), Astérix et les Jeux Olympiques, Astérix et Obélix : Au service de sa majesté.
 
Le Secret de la Potion Magique sera disponible dans le catalogue Proximus VOD à partir du 6/11.

Tintin

Tintin, c’est LE héros de la bande-dessinée belge. Créé en 1929 par Hergé, le célèbre reporter a traversé le siècle dans 24 albums dont un inachevé. Dans ses aventures, Tintin a voyagé sur les 5 continents et même au-delà puisqu’il s’est également rendu sur la Lune. Traduits dans plus de 100 langues, les albums se sont écoulés plusieurs centaines de millions d’exemplaires.
 
Bien évidemment, Tintin a eu droit à de nombreuses adaptations, tant au cinéma qu’à la télévision. Il y a eu les films « Tintin et le Mystère de la Toison d’Or » et « Tintin et les oranges bleues », avec Jean-Pierre Talbot dans le rôle de Tintin mais aussi plusieurs aventures originales en animation et le récent film de Spielberg en images de synthèse.
 
A la télévision, on se souvient surtout de la série de 1991 qui mettait parfaitement en musique les albums de la série. Une vraie réussite qu’on ne se lasse pas de revoir.

Spirou

On reste en Belgique avec les aventures de Spirou. Le groome bruxellois, qui est plus souvent en voyage dans le monde que coincé dans un hôtel, est l’une des autres icônes de la bande-dessinée belge. Avec ses 55 albums, sans compter les hors-séries, séries dérivées (Le Petit Spirou), il a su traverser toutes les époques et survivre à la mort de son créateur, Franquin.
 
Lui aussi a bien sûr eu droit à ses adaptations. A la télévision, en série, avec Spirou (52 épisodes) et Spirou et Fantasio (26 épisodes), mais aussi au cinéma. Ce n’est qu’en 2018 que le héros a eu droit à son premier film : Les Aventures de Spirou et Fantasio, avec Thomas Solivérès dans le rôle de Spirou et Alex Lutz dans celui de Fantasio. Mais on ne vous le conseille pas, c’est un échec.

Lucky Luke

Le lonely cow-boy tire plus vite que son ombre depuis 1946 et les premiers coups de crayon de Morris. Dans le far-west américain, Lucky Luke est rapidement devenu une star de la BD belge. Comme pour Astérix ou Spirou, la série a continué malgré la disparition de Morris.
 
Le premier film inspiré des aventures de Lucky Luke sort en 1971 mais le cow-boy… n’apparait jamais. En 1991, Terrence Hill réalise le premier film centré autour de Lucky Luke. C’est lui-même qui tient le rôle. En 2004, Eric et Ramzy sortent Les Daltons, un film fort critiqué pour ne respecter que très peu l’esprit de la BD. Enfin, en 2009, c’est Jean Dujardin qui prête ses traits au célèbre cow-boy. Notons également la série d’animation sortie en 1984.

Les Schtroumpfs

Place maintenant à Peyo et ses petits lutins bleus : les Schtroumpfs. Voilà plus de 60 ans qu’ils vivent dans l’imaginaire collectif belge mais aussi mondial. 60 ans que le vilain Gargamel cherche à trouver leur village.
 
Les plus anciens se souviendront que la BD a été adaptée par les célèbres studios Hanna-Barbera (les mêmes que pour Lucky Luke). A partir de 1981, ce sont 9 saisons qui seront produites. Mais, plus récemment (2011), les Schtroumpfs ont aussi eu droit à leurs films en prises de vue réelles avec une incursion aux Etats-Unis, commercial oblige. Neil Patrick Harris tente d’aider les lutins à retrouver leur monde. Une suite est sortie en 2013.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top