Au terme d’un BO5 acharné de 4 manches, les DAMWON Gaming se sont imposés 3-1 face aux Chinois de Suning dans la grande finale de ces championnats du monde de League of Legends. L’équipe coréenne a donc été sacrée championne du monde 2020 après plus d’un mois de compétition et un quasi sans-fautes.

Ils faisaient partie des favoris de cette compétition. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont confirmé cela lors de la grande finale des Worlds 2020 de League of Legends. Les DAMWON Gaming, redoutés depuis le début de la compétition, ont remporté le match avec un score de 3 manches à 1 face à des Suning et un public chinois plus que déçu.

Le rouleau compresseur DAMWON se lance dès la première manche. Quelques erreurs sont faites de part et d”autre de la map, laissant cependant assez de marge de manoeuvre aux Coréens pour mettre en place une des accélérations qui les aura tant fait craindre par le reste des compétiteurs. Mettre du rythme et prendre tant que possible l’avantage dès la 15ème minute de jeu, c’est en effet un des points forts du groupe des DAMWON qui prennent donc la première manche.

La deuxième partie est plus disputée. Du côté de Suning, on se réveille et les individualités flamboyantes des Chinois permettent de redresser la barque et de redonner un peu de voix aux supporters, restés bien silencieux dès l’entrée des Coréens dans le stade et après leur première victoire. On retrouve ainsi un Bin et un SofM très en forme sur des picks plus qu’exotiques. Le premier nous gratifie d’ailleurs du premier pentakill en finale dans l’histoire des Worlds sur… Fiora ! La synergie entre les deux joueurs permet à la formation de recoller au score.

La troisième manche se révèle encore plus serrée que les précédentes. Après une domination coréenne en early game, la partie s’équilibre à nouveau. Et quand les individualités exceptionnelles de DAMWON ne suffisent plus, ces derniers nous prouvent qu’ils ne sont pas en reste en produisant un jeu d’équipe impressionnant, ne laissant aucune chance à Suning. La quatrième partie voit Ghost et Canyon, l’ADC et le jungle de la composition, reprendre les rênes de la rencontre. Le jungler termine la rencontre sur un score de 8-0-7, permettant grâce à ses dégâts de prendre l’ascendant sur son adversaire. Les DAMWON sont intraitables, ils s’imposent donc et remportent un trophée bien mérité.

Partis des Challengers Series Korea il y a 2 ans, la progression des DAMWON fût fulgurante, passant d’une ligue mineure aux quarts de finales des Worlds 2019 pour venir remporter l’édition 2020. Cela force le respect. Showmaker l’avait promis lors de la conférence de presse d’avant-match. Ce dernier était là pour rendre ses lettres de noblesse à la LCK, qui avait cessé de dominer le circuit après la finale de 2017. Depuis, ce sont des équipes chinoises qui s’imposaient dans les compétitions internationales. Mission accomplie, devant un public qui a atteint au passage le chiffre astronomique de 3,2 millions de spectateurs lors de la première manche.

Copyright photo : Hugo Hu / Riot Games